Allaiter après une césarienne : c’est possible !

Jeune mamanAllaitementAllaiter après une césarienne : c'est possible !

Allaiter son bébé est souvent un objectif pour les futures mamans, un moment de proximité inégalé avec son bébé et le sentiment rassurant d’être en capacité de nourrir son nourrisson sans artifices tout en lui apportant de nombreux anticorps. Pourtant il arrive que l’accouchement ne se déroule pas tout à fait comme prévu et que la maman doive subir une césarienne, venant parfois lui donner l’impression que l’allaitement ne sera jamais possible… Mais on vous rassure tout de suite : OUI l’allaitement est possible même après une césarienne ! Alors voici quelques astuces pour aider à sa mise en place.

Pourquoi allaiter est-il plus difficile après une césarienne ?

L’accouchement par voie basse est LA méthode ancestrale pour donner la vie. Une méthode naturelle qui en plus d’être un moment inoubliable pour la maman, lui procure une véritable démarche d’ocytocine : l’hormone du bonheur qui provoque également l’accouchement. Cette montée d’hormones couplée à la sortie de bébé vient apporter un signal fort au corps de la jeune maman : bébé est arrivé, il est temps de mettre en place la montée de lait pour répondre à ses besoins. En outre, lors d’un accouchement voie basse, le peau à peau est plus simple à mettre en place ainsi que la tétée d’accueil ce qui permet une mise en place de l’allaitement plus facile.

Mais parfois, la santé de la maman ou du bébé sont en jeux et une césarienne programmée ou d’urgence est pratiquée pour mettre bébé au monde. Si la tâche de l’allaitement pourrait s’avérer un peu plus compliquée, elle n’est cependant pas impossible, loin de là ! Il faut avoir en tête que même si une intervention chirurgicale a du être pratiquée pour donner la vie, votre enfant a tout de même passé 9 mois dans votre corps qui a donc également mis en place le phénomène de la lactation.

Source : Shutterstock – Par LittleDogKorat

Après une césarienne, la mise en place de l’allaitement pourrait être plus difficile pour plusieurs raisons :

  • La maman vient de subir une opération lourde et mettra un certain temps à se remettre de son accouchement ;
  • L’arrivée de bébé de cette manière est parfois un choc et la jeune maman devra se remettre de ses émotions ;
  • La tétée d’accueil est souvent plus compliquée à mettre en place notamment pour pratiquer les soins à la maman ou au bébé ;
  • Le corps n’a pas forcément intégré le fait que le bébé soit né ce qui retarde la montée de lait, ce phénomène est encore plus fort lorsque le travail a été déclenché.

Source : lllfrance.org

La montée de lait après une césarienne

La montée de lait est un phénomène naturel qui est déclenché par la chute d’hormones qui s’opère suite à l’accouchement et à l’expulsion du placenta. Cette montée est donc présente plus ou moins intensément chez toutes les femmes, césarienne ou non.

Pour favoriser l’allaitement en ayant accouché par césarienne, il est très important de placer régulièrement votre bébé au sein, personne ne va mieux stimuler votre montée de lait que ce petit être que vous avez porté pendant des mois. L’idéal est donc de proposer le sein à votre bébé au moins toutes les trois heures ou plus fréquemment s’il le demande et ce le plus vite possible.

Cependant la pratique d’une césarienne peut empêcher une maman de mettre son bébé au sein dans les premières heures suivants l’accouchement (soins à la maman, bébé en néonatologie, douleurs pour la maman…) dans ce cas, il est nécessaire de stimuler vos seins pour en tirer un peu de colostrum soit à la main sot à l’aide d’un tire-lait. Vous pourrez bien évidemment donner ce précieux élixir à votre bébé à l’aide d’une seringue, d’une tétine ou d’une cuillère. N’hésitez pas à demander l’aide d’une sage-femme.

Cette stimulation régulière, de jour comme de nuit est indispensable à l’arrivée de votre montée de lait et donc à la mise en place de l’allaitement. La montée de lait suite à une césarienne arrive généralement entre 3 et 6 jours après l’accouchement, mais chaque femme étant différente ne paniquez pas si elle n’est pas intervenue à J+7, elle arrivera un peu plus tard.

Préparer son allaitement avant l’accouchement

Que vous ayez une césarienne programmée ou non, il est recommandé de préparer votre allaitement avant la date prévue de votre accouchement. Pour ce faire, quelques techniques existent, tout d’abord, boire des infusions de feuilles de framboisier. Ces plantes pourraient favoriser une détente de votre col, aidant à l’accouchement mais seraient également galactogènes et donc aideraient à la mise en place de l’allaitement.

Source : Shutterstock – Par Denys Poluliakh

Dans la même idée, vous pourrez également débuter les tisanes d’allaitement contenant généralement du fenouil. Cela pourrait vous aider à vous détendre lors des dernières semaines de grossesse mais également commencer à booster votre lactation.

Une dizaine de jours avant votre DPA (date prévue d’accouchement), vous pourrez également commencer des massages pour votre poitrine afin de tenter d’extraire quelques gouttes de colostrum. Si cela vous effraie, vous pourrez également faire la même chose avec un tire-lait manuel ou électrique, sur la position la plus douce possible

Attention : il faut avoir en tête que débuter les techniques pour provoquer votre montée de lait peut également provoquer des contractions voir le travail en lui-même. En effet, ces techniques vont envoyer un message à votre corps, l’informant que l’arrivée de bébé se prépare.

Préparer votre allaitement est très appréciable, surtout sur votre accouchement se termine par une césarienne, vos efforts n’auront pas été vains.

Les conseils pour mettre en place l’allaitement

Le plus important pour mettre en place votre allaitement est d’établir le lien avec votre bébé. En effet, parfois une césarienne rend le post-partum plus compliqué car bébé est parfois dans une chambre différente de celle de la maman ou il est tout simplement douloureux de se rapprocher de son enfant. Privilégiez donc le peau à peau dès que vous le pouvez, n’hésitez pas à solliciter le papa ou le personnel soignant au besoin. Et si bébé n’est pas avec vous, regardez des photos de votre nouveau né au moment de tirer votre lait ou dès que vous ressentez une baisse de moral.

Il vous faudra également persévérer, la montée de lait n’est pas toujours évidente et la mise en place de l’allaitement pas toujours facile. Si vous avez accoucher par césarienne, n’hésitez pas à stimuler votre poitrine par une extraction manuelle ou au tire-lait régulière, au minimum toutes les 3 heures. Cette régularité est primordiale, de jour comme de nuit, pour mettre en place votre allaitement.

Par ailleurs, si vous le pouvez, demandez à faire une tétée d’accueil avec votre bébé au moment de sa naissance.

Se remettre de l’opération de la césarienne

L’opération de césarienne est une lourde opération. De nombreuses couches de peau sont incisées et la cicatrice est située à un emplacement très sollicité tout au long de la journée : pour vous relever, vous assoir, vous lever, vous coucher sur le côté et surtout pour prendre bébé dans vos bras.

Source : shutterstock – par Viktoria Ostroushko

Une telle opération demande quelques jours de rétablissement, ainsi avant de vous mettre une certaine pression avec l’allaitement, il est important de retrouver vos forces pour être en pleine forme avant de vous lancer dans une toute nouvelle aventure. Si votre ventre vous fait souffrir, mettre votre bébé au sein pourrait être très compliqué, même avec un coussin d’allaitement, écoutez votre corps et privilégiez un moment câlin avec bébé plutôt que de multiples tentatives douloureuses d’allaitement.

Stimuler sa lactation

Il est important de venir stimuler votre lactation lorsque vous venez de subir une césarienne. Pour se faire, vous pourrez boire des tisanes d’allaitement ou consommer différents aliments galactogènes. Il est important également de stimuler votre poitrine par des massages d’extraction manuelle du lait ou grâce à un tire-lait.

Source : Shutterstock – Par Nicoleta Ionescu

Afin que votre corps comprenne que vous avez besoin de mettre en place votre lactation, il est nécessaire d’être régulière dans votre stimulation : maximum toutes les 3 heures, ne serait-ce que quelques minutes.

Privilégier le peau à peau

Que ce soit pour têter ou non, faîtes un maximum de peau à peau avec votre nouveau-né. Ce phénomène va rassurer votre nourrisson qui a besoin de retrouver la chaleur et les bruits naturels de votre corps, il vient tout de même de les quitter brutalement pour lui. Le peau à peau va également vous réconforter et booster votre lactation, votre corps prenant conscience que bébé est à l’extérieur et à besoin de lait.

Si bébé arrive à têter un peu, même s’il ne se nourrit pas complètement, cela vous aidera à booster votre lactation. Votre enfant est la meilleure stimulation qui puisse exister pour mettre en place un allaitement.

Trouver les bonnes positions pour allaiter avec une cicatrice de césarienne

L’une des raisons pour lesquelles l’allaitement est parfois plus difficile après un accouchement par césarienne est que la cicatrice est douloureuse, et située juste au mauvais endroit pour donner le sein puisque tout le poids de l’enfant va venir poser sur cet emplacement.

La position à privilégier est probablement celle de la madone, alliée à un coussin de maternité (un boudin très rembourré qui va venir entourer votre corps). N’hésitez pas à demander de l’aider pour le placement de bébé.

Source : Shutterstock – Par Viro_art

Une autre position idéale pour ne pas appuyer sur votre cicatrice est celle du ballon de football, bébé sera alors couché à côté de vous, vous évitant une douleur supplémentaire.

Les aides pour mettre en place l’allaitement

Certains accessoires existent aujourd’hui pour vous aider à mettre en place votre allaitement. En effet, si votre bébé a du mal à prendre le sein, un bout de sein en silicone pourrait aider à stimuler votre lactation d’une part et aider bébé à développer la succion de votre enfant d’autre part.

Par ailleurs, acheter ou louer un tire-lait pourra vous aider si bébé ne tète pas assez afin de stimuler votre poitrine.

1/5 - (1 vote)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here