Les symptômes de la montée de lait

Jeune mamanAllaitementLes symptômes de la montée de lait

Après l’accouchement, on pense être soulagée rapidement de certains maux tels que la poitrine tendue ou encore le ventre si grand qu’il nous gêne lorsqu’on essaye de se mouvoir. Et pourtant, le fait de donner naissance à votre bébé n’arrange pas tout tout de suite. En effet, vous allez perdre une partie de votre ventre, mais il ne redeviendra pas plat en quelques heures. De plus, bébé est né, ce qui signifie que la montée de lait est imminente. Qu’est-ce qu’une montée de lait ? Comment se soulager ? Est-il encore possible de se faire couper le lait ?

Qu’est-ce qu’une montée de lait ?

La montée de lait correspond tout simplement au moment où vos glandes mammaires produisent du lait pour nourrir votre bébé. Lorsqu’on souhaite allaiter, on attend la montée de lait avec impatience. En revanche, les mamans qui décident de nourrir leurs bébés au lait infantile redoutent cette montée de lait. En effet, lorsque le corps commence à produire du lait maternel, les seins sont gonflés et deviennent très sensibles. Une femme qui allaite est évidemment soulagée par les tétées régulières, alors qu’une femme non allaitante devra prendre son mal en patience pour ne pas stimuler davantage la lactation.

Comment savoir si on a une montée de lait ?

Les signes distinctifs de la montée de lait sont variables d’une femme à l’autre, voire d’une grossesse à l’autre chez une même femme. Quoi qu’il en soit, votre instinct ne vous trompera pas. Généralement, les symptômes de la montée de lait sont les suivants : augmentation du volume des seins, poitrine tendue, douleurs mammaires, augmentation de la température corporelle, sensation de tiraillements ou de décharges électriques dans la poitrine.

Source : Shutterstock – Par Africa Studio

Pour celles qui souhaitent allaiter, la mise en place de l’allaitement se fait naturellement. Lorsque votre bébé a faim, il suffit de le placer vers votre poitrine, puis il trouvera le chemin tout seul, car il sera attiré par l’odeur du lait. Veiller à ce que le nez de votre bébé soit bien dégagé pour qu’il puisse respirer correctement lors de la tétée.

Quand a lieu la montée de lait ?

La montée de lait a lieu quelques heures, voire quelques jours seulement après l’accouchement. Toutefois, il faut savoir que votre poitrine contient déjà du lait. C’est pourquoi, dans l’heure qui suit la naissance, on vous conseille de faire la tétée de bienvenue, même si vous ne souhaitez pas allaiter par la suite. Votre lait contient du colostrum. Il s’agit de votre premier lait qui est très concentré en nutriments et donc excellent pour stimuler l’immunité de votre nouveau-né. Vous pouvez ainsi nourrir votre bébé dès sa naissance.

Puis, dans les trois à cinq jours qui suivent l’accouchement, vous allez ressentir la montée de lait. Pour celles qui désirent allaiter après une césarienne, il est possible que la montée de lait survienne un peu plus tardivement.

Comment se soulager d’une montée de lait ?

Comme on a pu le voir, la montée de lait peut être désagréable et douloureuse. Vos seins sont littéralement remplis. Dans le cas où vous allaitez, il suffit de suivre les recommandations de la sage-femme concernant les bonnes pratiques liées à l’allaitement. A contrario, si vous n’allaitez pas, vous allez vous retrouver dans une situation quelque peu pénible qui va rajouter de la fatigue par-dessus le marché.

Effectivement, la seule vraie astuce pour soulager une montée de lait, c’est de faire sortir le lait par pression ou en nourrissant votre bébé. Néanmoins, dans votre cas, vous ne souhaitez pas allaiter et donc, en faisant sortir le lait, vous allez stimuler la lactation. C’est donc un peu le serpent qui se mord la queue. C’est pourquoi il faudra être patiente et réussir à tolérer le plus possible la douleur dans la poitrine.

Lorsque la tension est vraiment trop importante, placez une compresse chaude sur votre poitrine pour faire sortir un tout petit peu de lait. Vous pouvez alterner avec une compresse froide, car le froid permet de soulager la douleur liée au gonflement de votre poitrine. Pour vous, le but est de ne pas faire sortir de lait, afin que votre corps comprenne qu’il n’ait pas besoin d’en produire.

Dans la journée, si vous êtes gênée par le volume de votre poitrine et par la douleur, portez une brassière de sport serrée. Pensez toutefois à porter un soutien-gorge un petit peu plus leste quelques heures dans la journée pour ne pas être trop comprimée.

Comment stopper la montée de lait ?

Autrefois, les gynécologues prescrivaient des médicaments pour couper le lait. Désormais, les mœurs ont changé, car ces traitements ont été considérés comme dangereux. Ainsi, la meilleure solution pour couper le lait, c’est de faire en sorte que votre corps comprenne que vous n’en avez pas besoin. Ainsi, faites tout pour éviter qu’ils ne sorte.

En outre, il existe des méthodes naturelles :

  • Les cataplasmes de chou : laver une feuille de chou et enlevez la veine principale. Placez une feuille dans chaque bonnet de soutien-gorge pendant 3 à 4 h chaque jour.
  • Les infusions de sauge et de persil : faites infuser de la sauge ou du persil chaque matin et buvez en 4 à 5 tasses chaque jour.
Rate this post

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here