Jeune mamanAllaitementCandidose mammaire : Comprendre, traiter et prévenir pendant l'allaitement

Candidose mammaire : Comprendre, traiter et prévenir pendant l’allaitement

L’allaitement maternel est une expérience merveilleuse pour de nombreuses mamans, mais il peut parfois être accompagné de petites épreuves. La candidose mammaire est l’un de ces problèmes fréquents auxquels certaines mamans peuvent être confrontées lors de leur période d’allaitement.

Qu’est-ce que la candidose mammaire ?

La candidose mammaire est une infection fongique qui affecte les mamelons et l’aréole chez certaines femmes qui allaitent. Elle est causée par un champignon appelé Candida albicans, présent naturellement dans le corps, mais qui peut se développer de manière excessive dans certaines circonstances.

Les symptômes de la candidose mammaire

Les mamans atteintes de candidose mammaire peuvent présenter différents symptômes à commencer par une douleur au mamelon qui est souvent décrite comme une sensation de brûlure ou de démangeaisons intenses sur les mamelons pendant ou après l’allaitement. Des sensations qui nuisent souvent à la mise en place d’un allaitement serein.

Les mamelons peuvent devenir rouges, irrités et sensibles, accompagnés de démangeaisons désagréables. Par ailleurs, les mamans allaitantes peuvent ressentir des douleurs intenses pendant la tétée, ce qui peut parfois conduire à une remise en question de l’allaitement.

Source : Shutterstock – Par shisu_ka

Enfin, la peau de l’aréole peut devenir brillante ou luisante, un signe supplémentaire menant au diagnostique d’une éventuelle candidose mammaire.

Quelles sont les causes de la candidose mammaire ?

Plusieurs facteurs peuvent contribuer au développement de la candidose mammaire chez les mamans allaitantes notamment un déséquilibre de la flore bactérienne dans le corps peut permettre au Candida albicans de se développer de manière excessive.

Par ailleurs, la prise d’antibiotiques peut tuer les bonnes bactéries présentes dans le corps et favoriser la prolifération de Candida albicans. L’utilisation de tétines, de bouts de sein ou de tire-lait non désinfectés peut également être un facteur de risque de candidose mammaire.

Comment traiter la candidose mammaire ?

Si vous présentez des symptômes de candidose mammaire, il est important de consulter un professionnel de santé pour un diagnostic précis. Le plus souvent, il vous sera prescrit des crèmes ou des onguents antifongiques pour une application locale sur les mamelons et l’aréole. Dans les cas plus sévères, des médicaments antifongiques par voie orale peuvent être nécessaires pour traiter l’infection.

A noter, qu’il est essentiel de garder les mamelons et l’aréole propres et secs pour éviter la propagation de l’infection, n’hésitez pas à nettoyer et sécher cette zone après chaque tétée.

La candidose mammaire est-elle dangereuse pour mon bébé ?

Non, la candidose mammaire n’est généralement pas dangereuse pour votre bébé. Cependant, si l’infection persiste, il est essentiel de traiter également le bébé pour éviter une réinfection.

Puis-je continuer à allaiter pendant le traitement de la candidose mammaire ?

Oui, dans la plupart des cas, vous pouvez continuer à allaiter pendant le traitement de la candidose mammaire. Le traitement localisé est généralement sans danger pour le bébé.

Quelques conseils pour prévenir et soulager la candidose mammaire

Pour aider à soulager et à prévenir la candidose mammaire, pensez à vous lavez-vous les mains avant et après chaque tétée et gardez les mamelons propres et secs. Par ailleurs, les coussinets d’allaitement humides peuvent créer un environnement propice à la croissance des champignons, donc changez-les régulièrement. Si vous utilisez des tétines ou un tire-lait, assurez-vous de les stériliser correctement pour éviter toute contamination.

D’autre part, porter des soutiens-gorge trop serrés peut favoriser la macération et la propagation des infections fongiques. Enfin, une mauvaise position d’allaitement peut causer des douleurs aux mamelons, alors essayez différentes positions pour trouver celle qui vous convient le mieux.

Source : Shutterstock – Par Alexander_Safonov

Comment puis-je savoir si mon bébé a une infection à Candida ?

Les signes d’infection à Candida chez le bébé peuvent inclure des taches blanches dans la bouche (muguet), une éruption cutanée persistante ou des irritations génitales. Consultez un professionnel de la petite enfance pour trouver un traitement adapté et une solution à mettre en place pour poursuivre votre allaitement en toute sécurité.

Rebecca
Maman d'un petit garçon et complètement bouleversée par la maternité, je souhaite partager mes connaissances acquises et mes conseils aux mamans en devenir.