Mise en place de l’allaitement : tout savoir pour bien démarrer

Jeune mamanAllaitementMise en place de l'allaitement : tout savoir pour bien démarrer

L’allaitement est une chose naturelle qui entretient le lien charnel entre la mère et son enfant. Plus qu’une méthode d’alimentation, l’allaitement est un véritable mode de vie qui réclame parfois une certaine patience afin d’être mis en place mais qui vous offrira de nombreux moments de bonheur à deux. Découvrez tous nos conseils pour mettre en place l’allaitement.

Quand commencer à donner le sein ?

Dans la plupart des cas, la première mise au sein a lieu dès la naissance de l’enfant, lors de ce moment si particulier que l’on appelle « tétée d’accueil« . Ce tout premier repas à quelques minutes de vie est un moment d’exception pour la mère et l’enfant qui deviennent tout à coup deux personnes distinctes. La plupart des mamans qui le peuvent font cette tétée d’accueil, y compris celles qui ne désirent pas allaiter, avec l’aide du personnel soignant et/ou de leur partenaire.

Cette tétée va venir apporter (même en toute petite quantité) du colostrum à votre bébé, cette matière un peu jaunâtre, qui est enrichie de vos anticorps, d’enzymes digestives et de vitamines. Cette tétée va avoir constituer le démarrage du système digestif de votre enfant, avec un lait qui provient encore de votre corps, lui apportant ainsi de nombreux atouts pour avoir une santé de fer.

Le colostrum – Source : Shutterstock – Par PenguinDaddy

Cependant certaines femmes n’ont pas l’occasion de pratiquer cette tétée de bienvenue en salle de naissance, que ce soit pour des raisons médicales ou personnelles, notamment en cas de césarienne. Si vous souhaitez mettre en place votre allaitement, l’idéal est donc de commencer dès que vous en avez l’opportunité, même si les quantités sont d’abord infimes, la montée de lait aura ensuite lieu et vous offrira la possibilité d’allaiter exclusivement votre nouveau né.

À quelle fréquence dois-je allaiter ?

En règle générale, un nouveau-né se nourrit toutes les trois heures. Vous devrez donc proposer le sein à votre enfant à ce rythme. Il faut cependant avoir en tête que ce chiffre est une moyenne, ainsi le lait maternel étant ce qu’il y a de mieux pour votre enfant, vous pourrez l’allaiter quand celui-ci le désire, même si c’est plus souvent que toutes les trois heures.

Cependant, si bébé est un gros dormeur et dort plus longtemps que ce délai lors de ses premiers jours de vie, il est recommandé de le réveiller en douceur pour le mettre au sein. Ce processus permettra d’une part à l’enfant de prendre des forces plus rapidement et d’autre part à votre montée de lait de se mettre en place correctement.

En effet, pour produire du lait de manière suffisante il est recommandé de stimuler sa poitrine très régulièrement, au rythme des tétés. Si votre bébé n’est pas à côté de vous pour une raison ou pour une autre, il faudra idéalement stimuler les mamelons en tirant son lait à l’aide d’un appareil électrique ou manuel.

La bonne position pour allaiter

Après un accouchement le corps de la femme est souvent douloureux, et il est parfois difficile de trouver une position confortable pour nourrir correctement son bébé. Par ailleurs certains bébés n’ont pas une très bonne succion et ne parviennent pas à téter dans toutes les positions, il faut donc trouver LA position idéale pour démarrer son allaitement.

La position la plus souvent recommandée aux mamans qui se lancent dans l’allaitement est la « madone inversée » ou « ballon de football ». Pour se faire placez votre avant bras dans le dos de bébé et maintenez lui la tête en douceur de la même main. Placez si besoin un coussin d’allaitement sur vos cuisse pour ne pas être inconfortable. Prenez ensuite votre sein de votre seconde main et aidez bébé à le trouver. Vous pouvez, une fois le mamelon en bouche, retirer ou maintenir votre main à votre convenance.

Position d’allattement : madone inversée – Source : Shutterstock – Par Natalia Zelenina

Une position également idéale pour mettre en place l’allaitement quand maman est encore souffrante ou fatiguée : la position allongée. C’est très simple : allongez-vous, placez bébé contre vous, allongé également sur le côté et laissez-le trouver votre mamelon. La position idéale pour s’endormir tous les deux en toute sérénité au cours de la tétée.

Position d’allaitement allongée – Source : Shutterstock – Par Natalia Zelenina

Vous pouvez également varier en plaçant bébé allongé à plat ventre sur vous. Ainsi il n’aura pas à tourner la têter pour trouver votre poitrine et vous serez tous les deux confortablement allongés.

Position allaitement allongée – Source : Shutterstock – Par Natalia Zelenina

Mais surtout n’oubliez pas : la meilleure position sera celle qui vous convient à vous et votre bébé, même si celle-ci n’est pas dans les livres ou ne porte pas de nom officiel.

Comment savoir si bébé tète à sa faim ?

Une question qui perturbe beaucoup de mamans qui débutent l’allaitement : mon bébé mange-t-il à sa faim ? La réponse est très souvent oui. En effet, gardez en tête que si bébé est en bonne santé, il ne se laissera pas mourir de faim !

Quelques signes peuvent montrer qu’il n’est pas complètement rassasié ce qui voudra dire que vous devriez changer de position ou de sein pour trouver un compromis entre vous deux. Tout d’abord, bébé s’énerve au sein, il tourne la tête et refuse (ou ne peut pas) têter : dans ce cas, essayer de changer de position, de sein ou simplement de presser votre sein pour faire sortir quelques gouttes. En début de tétée, n’hésitez pas à faire sortir quelques gouttes de lait de votre poitrine et à les déposer avec votre mamelon sur les lèvres de bébé : certains nourrissons ont besoin de ce petit outil pour comprendre où est la source.

Si votre bébé s’endort au sein, c’est souvent bon signe : on appelle cela le « milk coma » ou « coma de lait ». Bébé a tellement bien mangé, blottit tout contre sa maman qu’il s’est paisiblement endormis, rassasié de son repas. Donc pas d’inquiétude à ce sujet.

Comment savoir si mon lait convient à mon bébé ?

Certaines mamans, notamment celles qui pratiquent l’allaitement mixte, remarqueront que bébé réclame parfois plus rapidement à manger lorsqu’il est nourrit au lait maternel par rapport au lait infantile. Nait donc immédiatement l’inquiétude légitime de « mon lait ne convient pas à mon bébé »…

Rassurez-vous immédiatement : bébé digère tout simplement plus rapidement (et donc mieux) le lait de sa maman. De telle manière, il reste moins longtemps dans son ventre et lui donne donc faim plus rapidement. Mais une chose est certaine et incontestable : votre lait est la meilleure chose que pourra manger votre bébé. Il ne fait pas que le nourrir, il lui apporte également des anticorps et lui offre un moment de partage incomparable avec sa maman.

Alors s’il n’y a qu’une seule chose à retenir : votre lait convient assurément à votre bébé.

Bébé ne peut pas téter : comment faire ?

Il arrive souvent que les bébés à la naissance aient du mal à prendre le sein. En effet, s’ils ont tous le réflexe de succion quand quelque chose est dans leur bouche comme une tétine ou le pouce par exemple, prendre le sein n’est pas aussi aisé. En effet, pour se nourrir au sein le bébé doit englober le mamelon de toute sa bouche, écraser le bout contre son palais avec sa langue et surtout aspirer, chose pas toujours évidente lorsque l’on a seulement quelques minutes / heures / jours de vie. Alors laissez-lui sa chance et persévérer, il va surement y arriver !

Source : Shutterstock – Par Nataliya Beretta Abramova

Il arrive cependant qu’après quelques temps d’essai, bébé n’arrive vraiment pas à prendre le sein notamment à cause d’un frein de langue trop court il s’agit d’un problème dont on parle de plus en plus. Certaines sages-femme arrivent même à le détecter à la maternité. Si cela vous arrive n’hésitez pas à en parler à votre sage-femme, médecin traitant, pédiatre… Le problème peut se résoudre rapidement grâce à une petite opération.

En attendant, n’hésitez pas à mettre en place des systèmes pour éviter de donner le biberon à bébé, il sera plus facile pour lui de reprendre le sein par la suite. Il existe alors plusieurs méthodes : donner votre lait via un DAL (Dispositif d’Aide à l’Allaitement), par une petite seringue ou avec une petite cuillère.

En savoir plus : info-allaitement.org

Qu’est-ce que le réflexe d’éjection ?

Le réflexe d’éjection est tout simplement le mécanisme mis en place par vos seins pour évacuer le lait et le donner par petits jets au bébé. Il se met normalement en place lorsque le bébé aspire ou que vous tirez votre lait au tire-lait. Ce réflexe est donc tout à fait normal.

Cependant, cela devient plus inquiétant lorsque vous souffrez d’un REF (Réflexe d’Ejection Fort) dans ce cas, le jet envoyé par votre sein est plus conséquent et devient désagréable pour le bébé. Vous le remarquerez probablement en regardant votre bébé : s’il s’étouffe en tétant, fait des rots après les repas, s’énerve au sein, tête de moins en moins bien… Vous pourrez notamment effectuer un test sous la douche, en pressant votre sein pour voir si le mécanisme déclenché semble fort.

Parlez-en à votre sage-femme, ou médecin, afin qu’il vous conseille sur la marche à suivre. Dans tous les cas quelques astuces existent pour un allaitement plus serein :

  • Ne sautez pas une tétée, le fait de patienter va rendre le réflexe encore plus fort étant donné que votre sein sera plein,
  • Donnez le sein en position allongée pour réduire la pression,
  • Tirez un peu de lait juste avant de donner le sein afin de ne pas avoir un sein trop plein,
  • N’appuyez pas sur votre poitrine lorsque le bébé se nourrit au risque de projeter encore plus de lait.

Source : lllfrance.org

Que faire en cas d’engorgement ?

Que votre bébé prenne le sein facilement ou non, il est fréquent que les jeunes mamans soient confrontées un jour ou l’autre à un problème d’engorgement. Il n’y a rien d’alarmant : les canaux de vos seins sont juste surpassés par la quantité de lait produite, ce qui est plutôt bon signe ! Cependant le mécanisme reste assez douloureux à supporter pour la maman.

Image engorgement allaitement – Source : Shutterstock – Par Akarat Phasura

Pour vous soulager, l’idée est donc d’évacuer votre lait, en dehors des tétées de bébé. Pour ce faire, plusieurs méthodes existent :

  • Tirer votre lait au tire-lait pour évacuer et conserver le trop-plein,
  • Prendre une douche chaude et presser vos seins sous le pommeau pour évacuer votre lait de cette manière,
  • Prendre une bassine d’eau chaude et vous allonger dessus, les seins dedans pour les libérer,
  • Faire un cataplasme avec des feuilles de choux dans votre brassière.

Plus d’informations et recommandations sur le site de la haute autorité de santé.

3/5 - (1 vote)