Comment faire une isolation phonique dans la chambre de bébé ?

BébéChambre de BébéComment faire une isolation phonique dans la chambre de bébé ?
- Advertisement -

Le sommeil est une phase fondamentale chez les nouveau-nés et les bébés. D’ailleurs, entre 1 et 3 mois, les bébés dorment entre 14 h et 18 h par jour ! C’est pourquoi l’environnement doit être propice à un sommeil réparateur et apaisant. Parfois, l’isolation phonique doit être améliorée afin de permettre aux enfants de dormir convenablement. Pourquoi songer à l’isolation phonique ? Par quels moyens isoler la chambre de bébé ? Quels sont les bienfaits d’un sommeil profond sans stimuli externe pour les enfants ?

L’isolation phonique dans la chambre de bébé : pourquoi ?

Les nouveau-nés ont une activité principale bien connue : ils dorment ! Les premiers mois de vie sont cruciaux pour leur développement, c’est pourquoi le sommeil est si important. Dormir permet aux bébés de se reposer après chaque biberon et chaque tétée, mais aussi de :

  • favoriser le développement cérébral
  • réguler la production d’hormones comme l’insuline, l’hormone de croissance, le cortisol et les hormones de l’appétit
  • améliorer les capacités de concentration et de mémorisation
  • diminuer les risques d’hypertension artérielle et de diabète à l’âge adulte
  • renforcer les réponses immunitaires en cas d’infection

Le sommeil est donc la clé d’un développement serein et d’une santé prospère. Toutefois, lorsqu’on a plusieurs enfants, le sommeil du benjamin est quelque peu chamboulé par le bruit. C’est pourquoi il est nécessaire de songer à l’isolation phonique. Par exemple, l’utilisation de panneaux acoustiques réduit considérablement les bruits extérieurs à la pièce. Ainsi, le bébé peut dormir sans être réveillé.

A savoir : le réveil soudain ou non naturel perturbe les cycles de sommeil et donc le développement des nouveau-nés.

L'isolation phonique dans la chambre de bébé : pourquoi ?
Source : tuva mathilde-loland / unsplash

Quels travaux pour une isolation phonique performante dans la chambre de bébé ?

Afin d’augmenter le confort acoustique de la chambre de bébé, vous avez plusieurs solutions qui nécessitent plus ou moins de travaux :

  • Panneaux acoustiques : il s’agit d’une solution facile à mettre en œuvre. Les murs doivent être parfaitement propres et plats pour fixer les panneaux isolants.
  • Doublage du mur : le doublage s’effectue à l’aide d’une ossature (en bois ou en métal) qu’on fixe pour servir de support aux panneaux isolants. Puis, on couvre avec du plâtre.
  • Faux plafond : l’isolation du plafond est idéale pour couvrir le bruit du voisinage, ou si vous avez d’autres pièces au-dessus de la chambre de bébé. Cette méthode consiste à placer un second plafond par-dessus le premier, tout en laissant de l’espace entre les deux pour amortir le son.
  • Fenêtres et portes : l’isolation passe également par les portes et fenêtres. En ce qui concerne les fenêtres, optez pour un triple vitrage, surtout si vous êtes proche d’une zone bruyante (jeux, route, gare). Quant aux portes isolantes, elles permettent de compléter l’isolation des murs afin de compléter le travail d’isolation des cloisons.

Afin de savoir quelle solution choisir, il est parfois nécessaire de faire un diagnostic acoustique.

Quels travaux pour une isolation phonique performante dans la chambre de bébé ?
Source : Sidekix Media / unsplash

Les avantages d’un sommeil au calme pour votre enfant

Un sommeil de qualité est la clé d’un développement qui se déroule parfaitement. Lorsqu’ils dorment, les enfants consolident les apprentissages acquis dans la journée. C’est pourquoi au moment de choisir comment préparer la chambre de bébé, il est important de penser à l’isolation phonique, à la température de la pièce et à la luminosité. Le sommeil réparateur permet de :

  • améliorer la gestion des émotions
  • renforcer les capacités de mémorisation et de concentration
  • sécréter l’hormone de croissance
  • renouveler les cellules
  • renforcer le système immunitaire
  • favoriser le développement physique, psychique et cognitif

Un mauvais sommeil peut être dû à des facteurs externes comme le bruit et la luminosité. Il est donc crucial d’écarter ces facteurs générateurs de stress. En outre, les troubles du sommeil sont courants chez les bébés et les enfants. On note particulièrement les troubles comme l’apnée du sommeil. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un neurologue, puis un ORL afin de savoir si l’apnée est déclenchée par l’obstruction de voies respiratoires ou s’il s’agit d’apnée centrale, causée par un dérèglement neurologique.

Enfin, les troubles du sommeil chez l’enfant sont généralement liés aux difficultés d’endormissement et aux réveils nocturnes, ce qui est courant. Toutefois, les parasomnies telles que le somnambulisme et les terreurs nocturnes doivent être des facteurs de consultation chez le pédiatre. En effet, ces troubles peuvent avoir un impact sur la qualité de vie s’ils sont fréquents. Les conditions de sommeil chez les bébés sont un critère fondamental pour leur assurer une bonne nuit.

Rate this post

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -Ad Spot