Comment reconnaître une ligne d’évaporation sur un test de grossesse ?

Jeune mamanGrossesse et accouchementComment reconnaître une ligne d'évaporation sur un test de grossesse ?

A priori, il est simple de lire le résultat d’un test de grossesse à barres. Il est négatif s’il présente une seule barre et positif avec deux barres. Cependant, l’urine peut parfois faire apparaître une marque dans la zone de contrôle en s’évaporant : il s’agit de la barre ou ligne d’évaporation. Cette dernière est susceptible de fausser l’interprétation du test de grossesse. C’est pourquoi il est important d’apprendre à la reconnaître.

La barre d’évaporation, à quoi ça ressemble ?

La barre d’évaporation est une faible ligne qui se forme dans la zone de contrôle d’un test de grossesse. Contrairement aux lignes qui apparaissent sur un test positif, elle affiche une couleur très claire. Concrètement, la teinte d’une ligne d’évaporation peut être :

  • Un gris délavé sur les tests de grossesse au colorant rose ;
  • Un gris ou un bleu clair sur les tests de grossesse au colorant bleu.

La ligne d’évaporation se reconnaît aussi à son aspect irrégulier. Elle peut notamment être incomplète. Parfois, son épaisseur est aussi inégale de haut en bas. De plus, la ligne d’évaporation est plus fine que la barre de contrôle du test de grossesse.

Comment se présente un test de grossesse positif ?

Un test de grossesse positif affiche deux lignes :

  • La première est la barre témoin. Apparaissant durant l’attente du résultat, elle montre que le test fonctionne ;
  • La seconde est la ligne de test. Elle indique que ce dernier est positif. En effet, elle est activée par la présence de l’hormone Chorionique Gonadotrope (hCG) qui est spécifiquement sécrétée par une femme enceinte. La production de cette hormone commence lorsque l’œuf fécondé s’implante dans l’utérus.

Même si la ligne de test est très pâle, le résultat est généralement positif si le test de grossesse a été lu dans le délai préconisé par son fabricant. Il n’est pas rare que l’intensité de la couleur des deux barres d’un test positif soit différente, car le taux d’hCG varie en fonction des étapes de la grossesse.

Quand apparaît la barre d’évaporation ?

Les tests de grossesse sont supposés être lus pendant qu’ils sont encore humides. C’est la raison pour laquelle il convient de respecter le temps imparti pour leur lecture (généralement 3 à 5 minutes après les avoir mis en contact avec de l’urine). Il est aussi préférable de les jeter immédiatement après les avoir regardés pour éviter toute confusion.

En effet, une fois le délai écoulé, l’urine commence à sécher, ce qui peut créer une ligne d’évaporation. À ce stade, un test de grossesse ne doit plus être considéré comme valide. En cas de doute néanmoins, la meilleure solution consiste à refaire un test quelques heures après le premier. Si le résultat demeure négatif, mais que vous avez des raisons de penser que vous êtes enceinte, il faudra vous rendre chez votre médecin. Ce dernier vous fera alors passer les examens nécessaires pour confirmer une grossesse.

Source : Shutterstock – Par Have a nice day Photo

Qu’est-ce qui peut fausser un test de grossesse ?

Le non-respect des indications fournies dans le mode d’emploi est l’une des principales causes pouvant fausser un test de grossesse. Il se peut par exemple que le résultat n’ait pas été consulté dans le temps de lecture imparti. Il est également possible que le test ait reçu une quantité excessive d’urine ou été mouillé sur une zone inappropriée.

La réalisation trop précoce d’un test est une autre cause susceptible de le fausser. En début de grossesse, la concentration d’hCG dans les urines est encore très faible si bien qu’elle peut ne pas être détectée. Conséquence, le test affiche un résultat négatif, même si la femme qui l’a effectué est bien enceinte. Face à une telle situation, il est préférable de patienter jusqu’au premier jour de retard des règles pour refaire un test.

Il peut également arriver que l’échantillon d’urine utilisé pour faire un test de grossesse ait été dilué en raison d’un apport excessif de fluides. Le résultat peut alors être négatif alors que la femme est enceinte. L’utilisation d’un test de grossesse périmé figure aussi parmi les causes d’un faux négatif.

S’agissant des faux positifs, ils sont le plus souvent liés à des traitements de fertilité. Ceux-ci comportent en effet des médicaments qui contiennent de l’hCG. Un accouchement récent, une fausse couche récente ou encore un avortement récent peuvent aussi en être la cause. Plus rarement, les faux positifs sont dus à des kystes ovariens.

Dans certains cas, une femme peut obtenir un résultat positif, mais découvrir par la suite qu’elle n’est plus enceinte. Cela arrive notamment en cas de grossesse chimique (arrêt du développement de l’œuf fécondé très peu de temps après son implantation) ou de grossesse extra-utérine. Dans ce type de situation, on ne peut pas parler de faux positif. En effet, la grossesse a bien eu lieu, mais n’a pas pu se poursuivre.

Rate this post