Aliments interdits femme enceinte : que faut-il éviter pour rester en bonne santé ?

Femmes enceintesAliments interdits femme enceinte : que faut-il éviter pour rester en bonne...

Vous êtes enceintes et vous vous interrogez sur l’alimentation à adopter pour favoriser la bonne santé de votre futur bébé ? Avant toute chose, sachez qu’il n’y aura pas de changements drastiques dans votre alimentation (même s’il y a des petites concessions à faire). Celle-ci doit être équilibrée comme celle d’un adulte normal, et il n’y a pas à manger plus. Toutefois, certains aliments sont à éviter ou à surveiller de près, nous allons vous expliquer. Sachez que nous nous sommes basés exclusivement sur le guide nutrition de la grossesse élaboré par Santé Publique France pour rédiger cet article.

Quels sont les aliments à éviter enceinte ?

Le premier réflexe à avoir quand on débute une grossesse est de parler rapidement de toutes ses interrogations à son médecin et à sa sage-femme, ce sont les personnes les plus qualifiées pour vous fournir des conseils personnalisés sur votre alimentation, et vous prescrire notamment des vitamines s’il y en a besoin (dans certains certaines situations particulières : ex, végétarisme, végétalisme,  saison d’accouchement, etc.). Enfin, elles seront à même de vous relayer les préconisations de France Publique France au sujet de l’alimentation à adopter, même si c’est ce que nous allons faire dans cet article. Sachez aussi que le guide nutrition de la grossesse est disponible en ligne.

Les viandes

Elles ne sont pas à éviter, au contraire. Elles apportent du fer et des protéines qui sont primordiaux lorsqu’on est enceinte. Toutefois, il faut être particulièrement attentive à l’hygiène.

En effet, elles (plus généralement tous les “produits animaux”) font partie des principaux vecteurs de contamination et d’infection. C’est pourquoi, il est recommandé de bien se laver les mains après chaque manipulation de viande crue. Il faut également veiller à bien la mettre dans la partie la plus froide du frigo. Enfin, faites surtout attention à la cuisson, elle doit être extrêmement bien cuite.

Les poissons

Tout comme la viande, il est recommandé de bien cuire le poisson pour éviter les risques d’infection. Il est également préférable d’éviter de consommer des fruits de mer enceinte et produits à base de poisson cru (huitres, tarama, sushis, etc.). Néanmoins, moules, Saint-Jacques, palourdes peuvent être consommées à condition d’être bien cuites. Par ailleurs, Santé Publique France recommande à la femme enceinte de limiter la consommation de certaines espèces de poisson, et d’en éviter d’autres. Ci-dessous, la liste et l’explication.

Limiter sa consommation :

  •   d’anguille, 
  • de barbeau
  • de brème
  • de carpe
  • de silure
  • de lotte
  • de bar
  • de bonite
  • d’empereur
  • de grenadier 
  • de flétan 
  • de brochet
  • de dorade
  • de raie 
  • de sabre

Éviter la consommation :

  • d’espadon
  • de marlin
  • de siki
  • de requin
  • de lamproie

Vous vous demandez certainement pourquoi ? Cela s’explique en raison du mercure, naturellement présent dans les sols, les lacs, les cours d’eau et les océans, mais aussi rejeté par des industries dans les rivières et les mers. Or le mercure constitue un véritable danger pour le système nerveux central du fœtus. Plus le poisson est gros et a vécu longtemps, plus il est susceptible de porter du mercure.

Les laitages

La bactérie listeria à l’origine de la listériose se retrouve dans les aliments d’origine végétale ou animale, même bien réfrigérés. Santé Publique France recommande ainsi d'”oublier” pendant 9 mois :

  • Les fromages à patte molle à croûte fleurie : camembert, brie 
  • Les fromages à croûte lavée : munster, pont-l’évêque 
  • Les fromages râpés industriels 

Plus généralement, elle recommande de retirer la croûte de tous les fromages pour la femme enceinte.

Quels sont les aliments à éviter enceinte ?
Soure : Shutterstock

Les autres aliments à éviter

  • La charcuterie pour femme enceinte (rillettes, pâté, foie gras, produits en gelée) n’est pas recommandée pour éviter de contracter la listériose ou la toxoplasmose.
  • Le soja : ils contiennent des phyto-estrogènes et des expériences sur des animaux ont démontré qu’ils pouvaient avoir des effets indésirables sur les petits. Cela n’a pas été observé chez l’humain, mais l’agence invoque le principe de précaution. Mieux vaut donc oublier le lait de soja ou les desserts pour la femme enceinte à base de soja.

Quels sont les aliments à manger enceinte ?

Les aliments à manger pendant la grossesse ne sont pas différents de ceux que l’on retrouve lorsqu’on veut avoir une bonne alimentation. Les vitamines et les oligoéléments seront essentiels pour aider à favoriser la bonne croissance de votre bébé, et à ce titre des aliments riches en fer, en vitamines D et B9, en iode, en calcium sont recommandés.

  • Aliments riches en folates ou vitamine B9

Le folate autrement appelé la vitamine B9 joue un rôle central dans le développement du système nerveux de l’embryon. Il y en a une très forte teneur dans la levure en paillettes que vous pouvez très facilement retrouver au supermarché. Vous pouvez l’utiliser pour saupoudrer vos plats froids (salade) ou vos plats chauds après cuisson (pâtes, légumes, etc.). Les melons, le cresson, la mâche, la châtaigne, les noix, les épinards ont également une très forte teneur en folates. Ne vous en privez pas !

bons aliments femmes enceintes
Source : shutterstock
  • Aliments riches en calcium

Le calcium est un minéral qui est extrêmement important, puisqu’il est impliqué dans la construction des os d’une manière générale. C’est lui qui permet d’assurer la construction du squelette de bébé. Il est apporté essentiellement par les produits laitiers. Manger du fromage enceinte, du fromage blanc et des yaourts sont donc recommandés.

  • Aliments riches en vitamine D

Elle permet à l’organisme d’absorber le calcium. On en retrouve essentiellement dans les poissons gras comme le thon, le hareng, la sardine, la truite, le saumon et dans certains produits laitiers enrichis comme le lait de vache.

Par ailleurs, le soleil si ce n’est pas un aliment est également une bonne source de vitamine D. Si votre accouchement est prévu en été ou en automne, il y a de fortes chances pour que vous profitiez de vitamine D naturelle avec le beau temps.

  • Aliments riches en fer

Les besoins en fer augmentent pendant la grossesse. Vous trouverez le minéral dans les viandes et le poisson, ainsi que dans les légumes secs comme les lentilles, les pois chiches ou les haricots blancs.

  • Aliments riches en iode

Vos besoins en iode augmentent avec la grossesse. L’iode est impliqué dans le fonctionnement de votre glande thyroïde et dans le bon développement du cerveau de votre bébé. Les œufs pour la femme enceinte, les crustacés (crevettes, crabe, etc.), les moules, les poissons et le sel iodé en contiennent énormément. Notez que Santé Publique France recommande de cuire soi-même les crustacés, et d’éviter ceux décortiqués ou vendus cuits.

Quels sont les risques de consommer les aliments à éviter enceinte ?

Les principaux risques de consommer les aliments que nous avons évoqués plus tôt sont le mercure et les risques d’infection. Si nous avons expliqué les conséquences du mercure sur le bébé, prenons le temps d’expliquer les conséquences des infections comme la listériose ou la toxoplasmose.

Quels sont les risques de consommer les aliments à éviter enceinte ?
Source : Lucas Mendes on Pexels

Qu’est-ce que la toxoplasmose ?

Selon Ameli (le site de la sécurité sociale), la toxoplasmose se définit comme une infection parasitaire souvent bénigne et asymptomatique. Toutefois, elle peut apporter des complications chez les personnes immunodéprimées ou chez le fœtus pendant la grossesse. Elle est transmise principalement par les animaux et par des aliments contaminés (viande mal cuite, poisson cru, fruits et légumes mal lavés). À noter qu’une fois qu’il y a eu contamination, la personne qui a été contaminée est immunisée à vie.

Voici les principaux symptômes de la toxoplasmose :

  • Douleurs dans les articulations et les muscles
  • Présence de ganglions (surtout au niveau de la base du crâne et du cou)
  • Fièvre modérée (inférieure à 38 °C)
  • Fatigue prolongée sur plusieurs semaines, voire mois
  • Éruption cutanée prenant la forme de petites boutons rosés sur l’ensemble du corps 
  • Mal de tête

Quels sont les aliments qui peuvent provoquer une fausse couche ?

Les viandes, crustacés et poissons mal cuits ainsi que les légumes crus contaminés par le parasite responsable de la toxoplasmose représentent un danger de contamination. Le risque de contamination augmente pendant la grossesse, et si vous contractez cette infection elle peut avoir des conséquences dramatiques sur votre accouchement et provoquer de fausses couches. Toutefois, si vous faites bien attention à cuire vous-mêmes vos aliments, le danger diminue.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -Ad Spot