Tout savoir sur la prise de sang pour le dépistage du diabète gestationnel

Cuisine enceinteAlimentation enceinteTout savoir sur la prise de sang pour le dépistage du diabète...

La prise de sang pour le dépistage du diabète gestationnel est un type d’analyse pour les femmes enceintes. Elle permet de déterminer le taux de glycémie présent dans le corps. Elle se déroule en deux phases : la première durant les 3 premiers mois de la grossesse et la seconde à partir de la 14ème semaine de grossesse. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce sujet. 

Le dépistage du diabète gestationnel au premier trimestre

Au tout début de la grossesse, la future maman peut se voir conseiller de faire une prise de sang pour le dépistage du diabète gestationnel. C’est une analyse fréquente chez les futures mamans pour savoir si d’éventuelles complications sont susceptibles d’apparaître ou non durant la grossesse et l’accouchement. Il existe différentes raisons de faire une prise de sang :

  • Vérifier la présence d’un gène diabétique chez les parents ou grands-parents ;
  • Examiner si le taux de glycémie est élevé par rapport à la précédente grossesse ;
  • Essayer de déterminer si le futur bébé pourrait peser éventuellement 4 kg et plus durant une première grossesse.

Lors du premier trimestre, la femme enceinte effectue une analyse du taux de glycémie à jeun. Elle doit s’abstenir de manger durant 10 à 12 heures pour faire cette prise de sang. Normalement, aucune anomalie n’est détectée lorsque le résultat est de moins de 0,92 g/L ou 5,1 mmol/L de taux de glycémie.

La prise de sang du second trimestre de grossesse

Pour les femmes ayant ou pas un diabète de type 2, le test durant les 3 premiers mois est nécessaire. Ensuite, il est également proposer de réaliser la prise de sang pour le dépistage du diabète gestationnel lors du second trimestre. Cela se situe entre la 14ème et la 26ème semaine de grossesse. Cette analyse a pour but de repérer un diabète de type 2 chez la femme enceinte. Il existe quelques étapes à suivre durant la prise de sang.

Le déroulement de la prise de sang

Pour ce deuxième test, le dépistage du diabète est réalisé en provoquant intentionnellement un taux de glycémie élevé. Il s’agit du HGPO ou de l’hyperglycémie provoquée par voie orale. Voici comment se déroule le second test :

  • Se mettre à jeun durant 10 à 12 heures ;
  • Procéder à la première prise de sang ;
  • Avaler 75 g de sucre ;
  • Effectuer une deuxième analyse sanguine après 1h ; 
  • Réaliser une troisième analyse sanguine après 2h. 

Si le résultat est de 0,92 g/L ou 5.1 mmol/L à jeun, le taux de glycémie est normal. Pour la seconde prise de sang, il faut que le taux de sucre soit à 1.80 g/L ou 10 mmol/L. Enfin, la troisième analyse sanguine doit avoir une glycémie de 1.53 g/L ou 8.5 mmol/L. Toutes ces données correspondent à un résultat négatif au dépistage du diabète.

Source : Shutterstock – Par VALUA VITALY

Prévoir de quoi s’occuper 

Réserver une matinée entière est essentiel pour effectuer ce dépistage du diabète gestationnel. Il est important de surveiller la femme enceinte lors du test, car il se peut qu’elle fasse un malaise. Quant à la quantité de sucre que la future maman doit absorber, le centre médicalisé devrait vous en procurer.

En outre, il faut noter que le test dure presque trois heures environ. Pour passer le temps et en attendant les résultats, la femme enceinte peut prendre avec elle un bon roman ou consulter une revue comme un magazine economie. Il est aussi possible de converser avec d’autres personnes, écouter des podcasts ou de la musique. Vous pouvez aussi jouer à des jeux sur votre téléphone, y regarder des vidéos, etc.

Quelles conséquences selon les résultats des prises de sang ?

Quel que soit le résultat de la prise de sang pour le dépistage du diabète gestationnel, la femme doit impérativement faire attention. Si le résultat est négatif, il est nécessaire de surveiller son alimentation. En effet, suivre un régime hygiéno-diététique est une bonne initiative. Cette mesure garantit la santé et stabilise le taux de glycémie dans le corps.

Dans le cas où le résultat est positif, les conséquences de cette analyse peuvent être compliquées. En effet, la femme enceinte doit rester vigilante durant le traitement pour faire baisser la quantité de sucre dans son sang. Il est également indispensable que la jeune maman surveille son taux de glycémie après l’accouchement et durant la période d’allaitement. D’abord, il faut qu’elle fasse un relevé de son taux de glycémie 4 à 6 fois quotidiennement. Cela s’effectue avant et après un repas avec l’aide d’un glucomètre. Ce dernier est un lecteur de glycémie qui analyse une goutte de sang pour donner le taux de glycémie.

Il est également important que la future maman effectue quelques activités physiques comme la natation, la marche, etc. L’accouchement pourra se dérouler normalement si elle a respecté les traitements prescrits par son médecin. En revanche, une césarienne est à prévoir si le bébé a un poids supérieur ou égal à 4,200 kg. Si la femme enceinte n’a pas su équilibrer son taux de diabète, le gynécologue pourrait envisager le déclenchement de l’accouchement avant la DPA (date prévue d’accouchement).

1/5 - (1 vote)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here