Comment mettre en place le rituel du coucher pour bébé ?

BébéComment mettre en place le rituel du coucher pour bébé ?

Le sommeil de bébé : en voilà un sujet qui remue ! Votre bébé a du mal à s’endormir, ou dort à des heures irrégulières ? Le rituel du coucher est la meilleure voie à emprunter, pour que tout le monde puisse prendre un rythme correct. Facile à dire et moins à faire, ce fameux rituel a avant tout pour but de rassurer et d’apaiser votre enfant. Tenez le coup, il finira par s’endormir et vous aussi !

Pourquoi le rituel du coucher est-il important ?

Le cerveau des bébés est encore immature. Dans le ventre, la notion de jour et de nuit est inconnue. Après la naissance, les nourrissons ont une notion du temps très différente de la nôtre. En tant que parent, la clé est la patience. Croyez-moi, c’est parfois une période difficile à vivre, d’autant plus si elle s’éternise. Ayant eu un enfant qui confond le jour et la nuit, alors que l’aîné avait un rythme normal, je peux vous confirmer que les mois ont été longs et harassants. Alors, quelles solutions pour favoriser le sommeil de bébé ? La patience, la régularité et le calme.

Définissez un rituel apaisant et répétitif

Les habitudes rassurent les enfants. Pour les bébés, il est nécessaire de définir un cadre avec des heures relativement fixes. Une fois ces bases posées, vous pouvez créer tout un rituel pour l’endormissement. Les bébés s’endorment plus vite que les enfants de 3 à 7 ans. Il est donc inutile de fonctionner avec un rituel à multiples étapes. Je vous recommande simplement de passer un moment au calme avec une séance de massage, d’étirements et de câlins. Pour stimuler votre bébé, lisez lui une histoire. Vous avez également la possibilité d’utiliser une boite à histoires pour varier un peu.

Astuce : votre bébé a besoin d’être rassuré ? Essayez de le faire dormir dans un cocon bébé. Ce matelas spécifique est également très utile en cas de coliques et régurgitations.

De quoi est composé le rituel du dodo de bébé ?

Le rituel dodo évolue ne fonction de l’âge. Très concrètement, un bébé qui vient de naitre n’a pas besoin de rituel. Il mange, fait ses besoins et dort. Les habitudes se prennent rapidement : après le repas, vous attendez un peu que votre bébé digère avant de le mettre au lit. Pendant ce temps, bercez-le et parlez-lui. Puis, fermez les volets, installez bébé dans sa turbulette, faites lui un bisou en chantant une berceuse et le rituel est terminé.

Source : Shutterstock – Par Alena Ozerova

Les rituels plus élaborés sont à mettre en place lorsque votre bébé grandit et qu’il a besoin d’être davantage stimulé. C’est à vous de cerner les besoins de votre enfant et d’adapter le rituel selon son âge, ses besoins et ses envies.

À savoir : lorsqu’un enfant n’arrive pas à s’endormir, il est inutile d’insister. Passez un peu plus de temps avec lui et recommencez un rituel jusqu’à ce que son train passe.

L’importance d’une chambre calme et agréable

L’environnement est un facteur clé pour un sommeil sain et réparateur. Ce fait est valable pour les bébés, les enfants et les adultes. Ambiance, lumières, couleurs, bruit : chaque élément de la chambre peut perturber le sommeil. Ainsi, je vous recommande de faire la chambre de bébé de façon simple et d’ajouter des éléments au fur et à mesure. Durant les premières semaines, voire les premiers mois, vous pouvez même installer le berceau dans votre chambre, car votre présence rassure votre enfant (qui a passé 9 mois dans votre ventre !).

Si vous habitez en ville, n’hésitez pas à faire poser des fenêtres à triple vitrage, pour une isolation optimale. Les lumières de l’extérieur peuvent également gêner votre bébé. Pour favoriser un sommeil paisible, la chambre de bébé doit être isolée au mieux, mais aussi parfaitement aérée. En ce qui concerne la luminosité, privilégiez les lumières chaudes et douces. Une petite veilleuse est recommandée si bébé semble anxieux. Autrement, il n’est pas nécessaire d’en disposer.

Chaque enfant a des besoins spécifiques et évolutifs. Faites confiance en votre instinct de maman. Vous ne trouverez pas forcément de réponse dans les livres ou dans les méthodes d’éducation. Votre enfant connaitra des périodes avec un sommeil régulier et d’autres périodes avec un coucher difficile et des réveils nocturnes.

Pour vous : vous ressentez une fatigue extrême, ne culpabilisez pas ! Les parents ne sont pas infaillibles et peuvent avoir besoin d’un soutien momentané. N’hésitez pas à confier bébé à un proche de confiance pour vous reposer ou bien à parler de vos difficultés avec le pédiatre.

Rate this post

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here