Rééducation périnéale après post-partum : comment savoir si j’en ai vraiment besoin ?

Femmes enceintesRééducation périnéale après post-partum : comment savoir si j'en ai vraiment besoin...

Entre la grossesse et l’accouchement, le périnée a tendance à se relâcher. Comment savoir si vous avez besoin de rééducation périnéale post-partum ? Voici les signes qui doivent vous inciter à prendre rendez-vous avec une sage-femme ou un kinésithérapeute !

4 signes qui prouvent que vous avez besoin de rééducation périnéale post-partum

Votre périnée, qui forme une sorte de hamac entre votre pubis et votre anus retient de nombreux organes internes dont les intestins, la vessie, le vagin, l’utérus et le rectum. Malheureusement, la grossesse et l’accouchement mettent cet ensemble de muscles à rude épreuve et ils deviennent alors moins toniques.

Si après l’accouchement vous rencontrez tout ou partie des signes distinctifs suivants, il est temps de commencer la rééducation du périnée !

Incontinence urinaire

Les fuites urinaires, souvent plus prononcées au moment des règles, sont le premier signe distinctif d’un relâchement des muscles pelviens. Si quand vous toussez, quand vous soulevez bébé ou faites des efforts, quand vous éternuez ou même riez, vous sentez un petit écoulement d’urine, c’est que votre périnée ne fait plus son travail. Car, le périnée, s’il retient vos organes, c’est aussi lui qui contrôle l’ouverture de l’urètre !

Incontinence urinaire
Source : shutterstock.com

Gaz incontrôlés

On parle aussi de pets vaginaux ou de gaz vaginaux et ils sont dus au relâchement des muscles du périnée. Ces flatulences vaginales se manifestent lorsqu’on se lève brusquement ou lorsque l’on se baigne. Bien qu’ils soient totalement inodores, ces gaz incontrôlés n’en restent pas moins gênants. Rassurez-vous ils disparaîtront après la rééducation périnéale post-partum !

Douleurs ou manque de sensations durant les rapports

Lorsque le périnée perd de sa tonicité, les sensations pendant les rapports sexuels peuvent diminuer. Si votre plancher pelvien est distendu, votre vagin s’ouvre plus et il enserre donc moins le sexe de votre partenaire. C’est pour cette raison qu’en parallèle des exercices de rééducation du périnée, il est souvent conseillé d’utiliser un sextoy comme des boules de geisha ou un vibromasseur qui vont permettre de tonifier le périnée. Vous trouverez tous les sextoys nécessaires dans les boutiques en ligne, dont le célèbre site adameteve.fr.

Si vous ressentez des douleurs au moment des rapports sexuels, là encore, votre périnée peut aussi en être à l’origine. On parle de dyspareunies profondes ou de vaginisme en cas de douleurs pelviennes. Plusieurs causes peuvent être à l’origine des douleurs, dont une anomalie du plancher pelvien qui se contracte involontairement et empêche toute pénétration. 

Incontinence anale

On parle peu de l’incontinence anale tant le sujet est tabou. Pourtant, c’est l’une des conséquences d’un périnée fatigué. L’incontinence peut être passive, ce qui correspond à une perte involontaire des selles ou des gaz anaux sans que l’on s’en aperçoive. Elle peut aussi être active et se caractérise par un besoin urgent d’aller aux toilettes et l’incapacité de se retenir. La raison en est toute simple : les muscles qui servent à retenir les selles (sphincter et plancher pelvien) ne se contractent plus suffisamment.

Incontinence anale
Source : shutterstock.com

Quelles conséquences si vous ne faites rien ?

Vous l’aurez compris la rééducation périnéale post-partum s’avère donc indispensable pour retrouver un périnée ferme et tonique. En France, nous avons la chance de pouvoir bénéficier après l’accouchement de 10 séances de rééducation des muscles du plancher pelvien entièrement prises en charge par la sécurité sociale. Alors, même si vous avez l’impression de ne pas avoir besoin de rééduquer votre périnée, sachez que tous ces désagréments peuvent aussi survenir bien après votre accouchement, voire même au moment de la ménopause. D’autant plus que vos muscles vont continuer à se fatiguer avec l’âge et vous risquez de connaître un désagrément bien plus grave : une descente d’organe.

La descente d’organes ou prolapsus est favorisée par les accouchements difficiles et nombreux ou par la ménopause. Normalement les organes pelviens sont retenus par les ligaments et les muscles du plancher pelvien. Quand ils se relâchent ou se distendent, la descente d’organes devient inévitable et ils finissent par sortir par le vagin.

En fonction du stade d’avancement de la pathologie, plusieurs traitements sont possibles donc l’opération chirurgicale. Vous comprendrez désormais aisément pourquoi la rééducation périnéale post-partum est si importante !

Pour conclure : n’hésitez pas à profiter des séances prescrites par votre gynécologue ou votre médecin traitant ! Vous pouvez même faire en parallèle des exercices de Kegel à la maison pour un périnée encore plus ferme !

Rate this post

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here