Rééducation du périnée : comment ça se passe ?

Jeune mamanRééducation du périnée : comment ça se passe ?

Le périnée fait référence à l’ensemble de muscles qui s’étend du pubis au coccyx. Cette région anatomique étant très sollicitée durant la grossesse et l’accouchement, sa rééducation est généralement conseillée après l’arrivée de bébé. Pour ce faire, il est nécessaire de se faire accompagner par un professionnel. Pour optimiser les résultats, il convient également de faire des exercices du périnée à la maison.

Pourquoi rééduquer son périnée ?

La rééducation périnéale est recommandée 6 à 8 semaines après l’accouchement, soit une fois la période post-partum passée. Elle permet de redonner du tonus musculaire au plancher pelvien. Aussi bien les femmes ayant accouché par voie basse, qu’elles aient subi une épisiotomie ou non, que par césarienne sont concernées.

Il faut savoir que le périnée subit une importante tension durant la grossesse et pendant l’accouchement. Ainsi fragilisé, il donne lieu à toutes sortes de désagréments. En font notamment partie :

  • Les fuites urinaires ;
  • Les fuites fécales ;
  • Le prolapsus (descente d’organes) ;
  • La perte de sensations ou les douleurs lors des rapports sexuels.

En effet, ce sont les muscles du périnée qui permettent à l’être humain de contrôler les sorties d’urine et de selles. Ils maintiennent également en place les organes comme la vessie, le rectum ou encore l’utérus. C’est pour renforcer ces muscles et leur permettre de continuer à assurer leur rôle qu’il est primordial de suivre des séances de rééducation périnéale après l’accouchement.

Les différents exercices et méthodes de rééducation périnéale

Il existe trois grandes techniques de rééducation périnéale. La rééducation manuelle est la première. Elle consiste pour la patiente à contracter volontairement et de façon répétée les muscles releveurs de l’anus. Lors de la séance, elle est orientée par un professionnel à l’aide d’un toucher vaginal qui permet de lui indiquer les muscles sur lesquels elle doit concentrer ses efforts.

L’électrostimulation est la seconde méthode de rééducation périnéale. Elle consiste à stimuler les nerfs des muscles du plancher pelvien avec un courant très léger envoyé par une sonde vaginale. Inoffensive et indolore, cette technique s’avère très efficace contre l’incontinence (urinaire comme anale) occasionnée par un périnée affaibli.

Source : Shutterstock – Par Marina Demkina

Le biofeedback est une autre méthode de rééducation périnéale très utilisée. Faisant également intervenir une sonde vaginale, il consiste à faire prendre conscience à la femme le fonctionnement de son périnée. Concrètement, celle-ci doit contracter ses muscles pelviens lorsqu’elle reçoit un signal sonore ou visuel. Contrairement à l’électrostimulation, le biofeedback permet à la patiente de participer activement à la rééducation.

Des exercices peuvent être effectués à la maison en complément de ces méthodes. Certaines postures de yoga comme la chaise, le guerrier 2, l’angle lié ou la guirlande aident à muscler le périnée. Les exercices d’étirement et de tonification proposés par la méthode Pilates s’avèrent aussi d’une grande aide.

L’importance de faire appel à un kiné ou une sage-femme

Il est important de se tourner vers un kinésithérapeute spécialisé ou une sage-femme pour suivre des séances de rééducation périnéale. Ces professionnels de santé disposent des compétences requises pour évaluer l’état du plancher pelvien et effectuer un bilan périnéal. Lors du premier rendez-vous, ils procèdent à un interrogatoire pour cerner les troubles de leurs patientes. Ils réalisent ensuite un examen afin de déterminer la ou les méthodes à adopter.

Le rôle du kinésithérapeute ou de la sage-femme ne se limite cependant pas à l’application d’une technique. Le professionnel de santé s’assure également d’expliquer chacune de ses démarches et de répondre à toutes les questions de ses patientes. Il veille également à démystifier les idées reçues en matière de rééducation périnéale.

 Les séances de rééducation périnéale peuvent être réalisées en cabinet, à l’hôpital ou à domicile. Elles durent environ 30 minutes. Le nombre de séances nécessaire dépend de chaque femme. 10 séances sont généralement suffisantes. Celles-ci sont intégralement remboursées par la Sécurité sociale.

Les accessoires à utiliser à la maison

En plus de recourir aux exercices à faire à la maison pour se remuscler le périnée, il est possible d’utiliser des accessoires pour maximiser les résultats. De nombreuses enseignes proposent aujourd’hui différents dispositifs dédiés à la rééducation périnéale. Vous pouvez par exemple vous orienter vers EasyToys pour en trouver. Le catalogue de ce sexshop comporte plus de 14 000 produits.

Pour votre rééducation périnéale, vous pouvez notamment vous procurer des boules de geisha auprès de cette enseigne. Ces accessoires aident à entretenir et à renforcer le périnée en l’obligeant à se contracter. Pour garantir le plaisir de monsieur, vous pourrez profiter d’une commande pour craquer sur une vaginette pour vous amuser à deux, sans douleur pour la femme après un accouchement récent. En utilisant ces différents accessoires pour rééduquer votre périnée, vous joindrez l’utile à l’agréable.

Rate this post

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here