Quel est le meilleur âge pour apprendre une autre langue à un enfant ?

BébéQuel est le meilleur âge pour apprendre une autre langue à un...

De nos jours, être bilingue est un réel avantage dans la vie professionnelle et personnelle. Ainsi, les professionnels de la petite enfance conseillent aux parents d’initier leurs enfants à une, voire plusieurs langues étrangères. On peut ainsi se demander quel est l’âge idéal pour apprendre une autre langue ? Comment aider son enfant à progresser dans son apprentissage ?

Initier bébé à une langue étrangère : quand commencer ?

On dit souvent que les langues étrangères peuvent être apprises dès le berceau. Il est bien connu que plus on est jeune, plus on apprend vite et facilement. Un enfant aura beaucoup moins de facilité à apprendre une langue étrangère qu’un adulte. Dans le cas où vous avez une langue maternelle différente du français, vous pouvez communiquer avec votre enfant dans votre langue d’origine ainsi qu’en français. De cette façon, vers huit ans, votre enfant comprendra parfaitement les deux langues. Après deux ans de pratique, il sera bilingue.

Ainsi, pour les familles qui parlent plusieurs langues à la maison, on constate de réelles facilités pour leurs enfants à parler deux voir trois langues couramment. Il n’y a pas d’âge idéal pour apprendre l’anglais ou une autre langue. Vous pouvez simplement lui parler ou lui faire écouter des enregistrements, ou bien regarder des vidéos en anglais, en espagnol, en arabe, en portugais, en serbe, etc. L’avantage de s’y prendre avant les trois ans de l’enfant, c’est qu’il n’est pas encore scolarisé. Ainsi, vous vous basez plus sur une approche cognitive pour aider votre enfant à apprendre une autre langue. À l’école, les méthodes d’apprentissage sont différentes et moins naturelles.

Il existe de nombreux outils en ligne pour vous aider et vous accompagner. Par exemple, on peut citer Preply qui propose un tuteur anglais pour les enfants. Tout se déroule en ligne, ce qui facilite votre quotidien (pas de trajet pour emmener votre enfant à ses leçons d’anglais).

Source : Shutterstock – Par Juliya Shangarey

Apprendre l’anglais à mon bébé, une bonne idée ?

Faut-il apprendre l’anglais à bébé ? Apprendre est un bien grand mot. Ici, nous parlons de bébé qui est déjà bien sollicité par son développement physique, cérébral et émotionnel. Néanmoins, rien n’empêche d’intégrer une langue supplémentaire à l’apprentissage. Pour cela, on va miser sur l’écoute passive. Il suffit de parler en anglais avec votre enfant (ou toute autre langue de votre choix). À force d’entendre cette langue, votre enfant aura des facilités d’apprentissage considérable. D’ailleurs, sachez que les bébés reconnaissent une langue différente de leur langue maternelle. Ainsi, leur faire écouter une autre langue active des zones du cerveau supplémentaires.

Il n’est pas utile de donner des cours d’anglais ou de langue étrangère à votre bébé, bien entendu. L’objectif est simplement de lui permettre d’écouter d’autres sonorités. En plus de l’aider à apprendre des langues étrangères plus tard, rien que le fait de l’exposer à l’écoute passive lui permet d’avoir des meilleures capacités en termes de concentration et de mémorisation.

Comment aider son enfant à progresser dans une langue étrangère ?

Comme expliqué ci-dessus, l’âge a toute son importance dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Il faut donc commencer par exposer votre bébé à l’écoute passive pour le préparer à apprendre une langue étrangère. Puis, il serait utile de mettre en place certaines habitudes afin d’aider votre enfant à progresser. Chez les très jeunes enfants, il existe un membre important d’activités à mettre en place :

  • Jeux et chansons
  • Livres et vidéos
  • Dialogue entre vous et votre enfant sur un thème précis
  • Cours en ligne
  • Accueil d’une jeune fille au pair
  • École bilingue ou camp d’été

Quoi qu’il en soit, tous les efforts émis seront utiles pour plus tard. Il n’est donc pas nécessaire d’inciter votre enfant à prendre des cours, s’il n’en a pas envie. C’est à vous et lui de trouver les activités qui lui conviennent pour apprendre une langue étrangère en s’amusant. L’apprentissage ludique est toujours la meilleure option, car l’enfant reste positif et ne voit pas son apprentissage comme une contrainte.

Enfin, il est fondamental de soutenir son enfant lorsqu’il traverse des échecs. Les erreurs et les défaites font partie de l’apprentissage et sont incontournables. Certains enfants prennent trop à cœur les échecs et peuvent se mettre la pression. Votre rôle en tant que parent est donc d’accompagner vos enfants au mieux, afin qu’ils vivent leurs échecs comme une étape productive est nécessaire.

5/5 - (1 vote)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here