Peut-on manger du saumon pendant l’allaitement ?

Jeune mamanAllaitementPeut-on manger du saumon pendant l'allaitement ?

Les femmes allaitantes subissent moins de privations que les femmes enceintes en matière d’alimentation. Malgré cela, les mères qui donnent le sein à leur bébé doivent faire attention à ce qu’elles mangent. En effet, certains aliments comme les poissons peuvent avoir des effets néfastes sur la santé de leur enfant. Le saumon en fait-il partie ? Découvrez la réponse ci-après.

Le saumon est-il un aliment interdit pendant l’allaitement ?

La mise en place de l’allaitement implique plusieurs règles pour une mère. L’une d’elles consiste à adopter une alimentation saine et variée. Pour ce faire, il se peut que vous souhaitiez intégrer différents poissons dans votre régime. Dans ce cas, veillez à bien les choisir. Certains poissons sont connus pour afficher une teneur élevée en méthylmercure (une substance toxique qui peut passer dans le lait maternel). Le saumon en fait partie.

Cet aliment n’est pas pour autant interdit pendant l’allaitement. En effet, le saumon est riche en acides gras polyinsaturés à longue chaîne. Ces nutriments sont connus pour favoriser le développement du cerveau de bébé. Ils contribuent également à l’équilibration de l’humeur de la mère et aident à prévenir les risques de dépression post-partum. De ce fait, plutôt que de vous passer totalement de saumon, modérez-en la consommation. Il est conseillé de ne pas en manger plus de 2 fois par semaine. Privilégiez par ailleurs le saumon fumé. Il contient plus de protéines que le saumon frais.

SOurce : Shutterstock – Par Roman Samborskyi

Pourquoi certains aliments sont interdits pendant l’allaitement ?

Certains produits sont à bannir de l’alimentation pendant l’allaitement, car ils peuvent avoir un impact sur la santé du bébé. Tel est notamment le cas des poissons prédateurs comme le bar, la daurade, l’espadon, la lamproie, le marlin, le requin, le siki, etc. En effet, ils sont fortement contaminés par le méthylmercure. Il s’agit de la forme la plus toxique du mercure. Cette substance s’accumule dans l’organisme des poissons qui y sont exposés. Leur consommation constitue un danger pour la santé de la mère et de son enfant, car le méthylmercure est notamment connu pour être à l’origine de :

  • Détériorations du système nerveux ;
  • Problèmes sanguins ;
  • Troubles digestifs ;
  • Insuffisances rénales.

Parmi les aliments interdits pendant l’allaitement figure aussi le soja. Cette légumineuse contient en effet des phyto-œstrogènes, des perturbateurs endocriniens qui peuvent passer dans le lait maternel. De même, les produits susceptibles de transmettre des agents infectieux sont à proscrire du régime alimentaire d’une mère allaitante. C’est particulièrement le cas de la viande crue et du fromage au lait cru. Les charcuteries confectionnées à partir de foie de porc sont également interdites.

Du côté des boissons, celles qui contiennent de la caféine (café et thé notamment) sont déconseillées. Leur consommation excessive peut provoquer des problèmes de sommeil, de la nervosité et de l’irritabilité chez bébé. Il faut aussi s’abstenir de consommer de l’alcool pendant l’allaitement. Si vous souhaitez malgré tout en boire, faites-le de façon modérée et ponctuelle. En effet, la consommation excessive d’alcool risque de nuire au développement moteur de votre bébé. De plus, elle peut faire baisser notablement la production de lait maternel. Au rang des boissons qui ont un effet anti-galactogène et qui doivent être évitées pendant l’allaitement figurent également les tisanes de sauge.

Combien de temps met-on à éliminer un aliment interdit du lait maternel ?

La durée du processus d’élimination d’un aliment interdit passé dans le lait maternel dépend du produit en question. La caféine par exemple est en grande partie métabolisée par l’organisme au bout de 4 heures. Le reste peut y rester pendant encore 15 heures supplémentaires. Le temps d’élimination de la caféine très long est une autre raison qui fait que les boissons qui en contiennent sont interdites pendant l’allaitement.

De son côté, l’alcool est éliminé plus rapidement du lait maternel. En effet, le processus prend environ 2 à 3 heures pour un verre. Pour parer à toute éventualité, pensez à tirer votre lait avant de boire du vin, de la bière ou toute autre boisson alcoolisée. De cette manière, vous pourrez nourrir votre bébé s’il réclame le sein avant que le temps nécessaire à l’organisme pour métaboliser l’alcool soit écoulé.

Rate this post

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here