Puis-je manger de l’Aioli enceinte ?

Cuisine enceinteAlimentation enceintePuis-je manger de l'Aioli enceinte ?

Les condiments font partie intégrante de la gastronomie en ce qu’ils renferment des saveurs relevant le goût d’un plat. Il en est notamment de l’aïoli qui est une sauce de type provençale. Celui-ci complimente vos frites, fruits de mer et autres assiettes de viande. Cependant, certaines précautions sont à prendre pour sa consommation, surtout pour les femmes enceintes.

Je peux manger de l’aïl enceinte ?

Parmi les aliments interdits à la femme enceinte figure l’aïoli. Pourtant, ce condiment se retrouve dans diverses recettes et offre une saveur exquise à différentes recettes. Traditionnellement servi avec une assiette de légumes et du poisson, l’aïoli se marie avec d’autres viandes.

Il n’est pas anodin que l’aïoli soit assimilé à la mayonnaise qui nous est plus familière. Celui-ci est essentiellement composé d’œufs battus et d’huile d’olive (non de canola). L’ail et le jus de citron sont les ingrédients qui font la différence.

Tout le monde peut manger de l’aïoli. Néanmoins, sa consommation est restreinte, notamment pour les femmes enceintes. L’explication se trouve dans la liste de ses ingrédients.

Les œufs crus ne sont pas recommandés pour la femme enceinte, surtout s’ils ne sont plus de première fraîcheur. C’est la raison pour laquelle ils sont à proscrire pendant une grossesse. En outre, la quantité de sel utilisée pour la préparation de la sauce excède l’apport journalier recommandé par les médecins. Toutefois, vous pouvez faire vous-même votre sauce aïoli avec des ingrédients pasteurisés et remplacer le sel.

Je peux manger de l’aïl enceinte ?
Source : Shutterstock

Quels risques à consommer de l’aïoli enceinte ?

Pendant la grossesse, la femme enceinte doit avoir une bonne alimentation et éviter de manger de l’aïoli. En effet, durant cette période, son système immunitaire est fragile. Les risques d’intoxication alimentaire sont accrus, en l’occurrence la listériose à cause des œufs crus.

Cette dernière infection est d’origine bactérienne (Listeria monocytogenes) et s’attaque au système nerveux à travers le sang. Pour le bébé, celle-ci est encore plus grave. Outre la naissance prématurée, il peut également entraîner une infection pulmonaire et neurologique. Certains cas complexes s’étendent même à la peau.

Abstenez-vous de consommer une quelconque sauce dans les restaurants. Leurs préparations peuvent être différentes et la fraîcheur des ingrédients n’est pas toujours vérifiable.

Nos conseils de préparation et de consommation

Afin d’avoir le contrôle sur votre alimentation, il est recommandé de préparer ses plats à la maison. Pour les futures mamans qui aiment manger de l’aïoli, plusieurs idées de recettes sont disponibles sur la toile.

Pour ce faire, commencez par battre les jaunes d’œufs avec de l’huile d’olive en prenant soin de l’incorporer progressivement. La clé de réussite du processus réside dans la quantité ajoutée à chaque fois. En effet, en incorporant trop d’huile, la sauce se solidifie. Ensuite vient la purée d’ail qui agit en tant qu’émulsifiant. D’ailleurs, certaines préparations excluent l’utilisation d’œufs et optent uniquement pour ce condiment. Une fois que le mélange est bien homogène, versez le jus de citron. Par ailleurs, l’aïoli se conserve au réfrigérateur pendant deux ou trois jours. Vous pouvez également cuisiner une recette alternative sans oeuf pour limiter les risques de contamination.

Dans tous les cas, vous pouvez aussi vous en tenir aux sauces industrielles même si nous vous conseillons de bien regarder la composition des sauces et éviter celles qui sont surchargées d’additif. Les œufs utilisés sont généralement pasteurisés. De plus, une indication sur leurs composants précise si la consommation convient aux femmes enceintes. Veillez à respecter les consignes ainsi que la date de péremption.

Rate this post

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here