Est-ce grave si bébé dort sur moi ?

LifestyleEst-ce grave si bébé dort sur moi ?

Est-ce grave si bébé dort sur moi ?

Le cododo ou co-sleeping en anglais est une pratique importée des pays anglo-saxons et qui s’est récemment répandue dans l’hexagone.

Depuis près de trois siècles, la norme est de faire dormir bébé dans un berceau ou dans son lit. Depuis peu, une nouvelle tendance tend à laisser bébé passer la nuit dans le lit de ses parents. Besoin de contact, sentiment de sécurité ou encore facilité pour l’allaitement, les raisons qui poussent les parents à adopter ce choix sont nombreuses. Mais le cododo comporte aussi des risques desquels il faut être averti pour ne pas mettre en danger la vie de son bébé et passer une bonne nuit sereine.

Dormir avec son bébé : est-ce grave ?

Dormir avec son bébé : est-ce grave ?

Depuis des décennies, le débat du cododo fait rage. Entre fervents adeptes et détracteurs, ce qui est certain c’est que le cododo ne laisse personne de marbre. Mais il n’arrive pas non plus à faire l’unanimité, et cela même dans le milieu médical et scientifique.

Les avantages du cododo

Le coco présente des avantages qui peuvent séduire nombre de parents. Celui-ci a en effet l’avantage de favoriser la création du lien entre l’enfant et les parents, mais également de faciliter et rendre l’allaitement plus fréquent pour la maman. Un allaitement qui se passe rapidement, sans devoir se lever à chaque fois, et qui dure aussi plus longtemps pour le bébé.

Avantages et inconvénients du cododo

Faire dormir bébé avec soi permet aussi une meilleure surveillance du sommeil de l’enfant et des réflexes plus alertes pour réagir rapidement en cas de souci, si bébé a roulé sur le ventre ou en cas de signe de malaise.

Les inconvénients du cododo

Mais en contrepartie, le cododo est également reconnu pour faire hausser le risque de SMSN (Syndrome de mort subite du nourrisson) principalement par cause d’étouffement. Un bébé se doit de dormir sur une surface ferme où aucun agrément de lit n’est présent, ni coussin ni couettes lourdes. La literie des parents n’étant pas adaptée, les risques de SMSN augmentent considérablement lorsque bébé partage le lit de ses parents. Aussi, les parents ont souvent peur de ne pas réussir à retrouver une vie intime suite à l’accouchement avec bébé dans leur lit.

Quand peut-il dormir dans le lit des parents ?

Nombre de parents souhaitent faire dormir bébé dans leur lit le plus vite possible. En réalité, l’Académie des pédiatres américains recommande de ne pas coucher bébé dans le lit des parents avant ses 6 mois, âge auquel les risques de mort subite du nourrisson baissent drastiquement et où le cododo ne présente plus de grand danger pour l’enfant.

A contrario, il est recommandé de faire dormir le bébé dans la même chambre, les parents  – et surtout la mère en raison d’hormones spécifiques – étant ainsi plus alertes. Placer le lit de bébé dans la chambre de ses parents permet de réduire en moyenne de 50% les risques de SMSN.

Quand bébé peut il dormir dans le lit de ses parents ?

Des mesures à prendre

Si les parents souhaitent malgré tout faire dormir bébé dans leur lit, il est important de respecter quelques consignes. Parmi elles, la literie a une place importante. Il vaut mieux opter pour un lit large et pratique, tel un lit 180×200 avec rangement ou les risques d’écrasement et d’étouffement sont limités.

Il faut également éviter toutes les couvertures lourdes qui peuvent étouffer bébé. Enfin, les bords du lit se doivent d’être protégées de façon à ce que bébé ne puisse pas tomber du lit ou se coincer la tête entre le lit et le mur ou le lit et la tête de lit.

Comment le déshabituer ?

L’une des peurs de nombreux parents adeptes du cododo est de ne pas arriver à déshabituer le bébé et d’être coincé avec un enfant qui veut dormir dans le lit de ses parents des années durant.

Mais en réalité, il ne faut pas oublier que lorsque les enfants grandissent, ceux-là demandent d’eux-mêmes de dormir dans le lit de leurs parents, même si les parents n’ont jamais pratiqué le cododo avec leur enfant.

Ainsi, les parents pratiquant le co-sleeping ne relèvent pas de difficulté particulière à déshabituer bébé à dormir dans leur lit. En général, la transition se passe en douceur, vers l’âge d’un an, du lit des parents au lit du bébé, dans sa propre chambre.

Rate this post