Danser pendant la grossesse : comment bien continuer la pratique ?

LifestyleDanser pendant la grossesse : comment bien continuer la pratique ?

Danseuse avertie ou débutante et enceinte ? Vous vous demandez si votre activité est conciliable avec votre état ?  Le sport n’est pas incompatible avec le sport, contrairement aux idées reçues. Il faut simplement savoir adapter sa situation à la pratique, et ne pas vouloir en faire trop. Pratiquer une activité comme la danse apporte de multiples vertus. On vous explique comment l’aborder pendant les neuf mois de grossesse en toute sérénité, mais bien-sûr cela ne remplace pas un avis médical que l’on vous recommande vivement de prendre si vous vous posez la moindre question.

Danser pendant la grossesse : est-ce possible ?

La danse n’est à première vue pas contrindiquée pendant la grossesse, même si chaque grossesse est unique et qu’avoir un avis médical sur le sujet peut lever les doutes potentiels. Elle peut être pratiquée jusqu’à la fin de la grossesse, si la maman ne ressent pas de difficultés particulières. Les risques liés à cette pratique sont principalement de l’ordre du confort physique et psychologique, la femme enceinte pouvant avoir du mal à se montrer dans son état ou avoir des difficultés à se mouvoir comme elle souhaiterait. Néanmoins, elle a de multiples bienfaits, comme les suivants :

– La danse permet de pratiquer une activité et de réguler sa prise de poids durant la grossesse
– Elle tonifie, endurcie et renforce les muscles y compris ceux du plancher pelvien permettant de limiter les risques de déchirure et d’incontinence pendant et après l’accouchement
– Elle permet également d’initier le bébé à la musique 
– Elle permet de détendre et lâcher prise dans un contexte quotidien qui peut être stressant, surtout lors de la grossesse qui chamboule beaucoup d’habitudes
– Elle maintiendra le corps en forme et permettra de perdre du poids après la grossesse plus facilement

Danser pendant la grossesse : est-ce possible ?
Source : Freestock

Comment continuer la pratique de la danse en étant enceinte ?

La grossesse peut déséquilibrer les femmes. Afin d’éviter de méchantes chutes qui pourraient créer un danger pour le bébé et provoquer du stress à la maman, mieux vaut se tourner vers des danses douces. Dans le cadre d’une danse sportive et très rythmée, il faudra lever le pied et aller à son propre rythme en faisant attention aux mouvements de côté. Nous pensons, par exemple, à la zumba ou à l’aérobic. Toutefois, il est possible de suivre des cours spécialement prévus pour ce genre de cas. Si vous vous rendez sur Youtube, vous pourrez suivre l’excellente démonstration d’un cours de danse animée par La Maison des Maternelles. On y voit une future maman faire une chorégraphie de zumba, sans suivre le rythme habituelle de cette danse mais en l’adaptant à sa situation. Vous pouvez reproduire cela chez vous, ou bien vous tourner vers des cours collectifs spéciaux. 

Si nous pensions davantage aux cours de danse collectifs, il est par ailleurs de continuer la danse chez soi individuellement ce qui a pour avantage d’aller à son rythme sans jugement ni regards. Pour continuer la pratique de la danse en étant enceinte, il faut retenir de rester à l’écoute de son corps et d’éviter de se lancer dans des pirouettes acrobatiques, et autres sauts augmentant les risques de chutes.

Mieux vaut concevoir la pratique comme une activité relaxante et douce que comme un exploit sportif. Par exemple, il est possible de mettre une musique que l’on apprécie chez soi et de danser et se mouvoir à son rythme de façon intuitive. Il ne faut pas non plus hésiter à faire des pauses dès que le besoin s’en fait sentir, car la fatigue peut nous pousser à faire des pas de travers. Enfin, il faut penser à s’hydrater et bien boire.

Faut-il adapter sa tenue ?

Forcément, la grossesse engendre une transformation du corps. Elle fait prendre du poids et le ventre s’arrondit. Il sera nécessaire de se procurer une tenue adaptée. Privilégiez des vêtements confortables et élastiques qui puissent épouser les formes nouvellement acquises, mais qui pourront très bien faire office de survêtement ou de tenue cocooning après l’accouchement (quand vous aurez retrouvé votre silhouette originale). Par prudence, nous vous recommandons également d’opter pour des chaussures de danse plates même pour les danses latines qui parfois se pratiquent avec des talons. Porter des chaussures plates vous aidera à garder l’équilibre pendant vos pas de danse. 

2/5 - (1 vote)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here