Contraception après l’accouchement : quelle méthode choisir ?

Jeune mamanContraception après l'accouchement : quelle méthode choisir ?

Après l’accouchement, la contraception est une question fondamentale. En effet, le retour de couches peut être vite arrivé et la femme est de nouveau fertile. Combien de temps après l’accouchement peut-on retomber enceinte ? Quelles sont les moyens de contraception les plus pratiques et efficaces après l’accouchement ? Faut-il attendre le retour de couches pour commencer une nouvelle contraception ? Faisons le point sur les risques de grossesse pendant le post partum.

Pouvez-vous retomber enceinte après un accouchement ? 

Après un accouchement, le corps de la femme n’est pas fertile pendant un laps de temps. Effectivement, l’ovulation n’a pas lieu et l’utérus n’est pas apte à accueillir un nouveau fœtus. Pendant plusieurs jours, plusieurs semaines, voire plusieurs mois, le corps va se remettre en ordre. L’utérus va se rétracter pour retrouver sa taille initiale. Puis, l’ovulation et le cycle menstruel vont reprendre leur cours. 

On dit souvent qu’il faut neuf mois pour faire un bébé et neuf mois pour s’en remettre. Cet adage n’est pas toujours vrai, car tout dépend de la femme, de son hygiène de vie, des complications éventuelles liées à sa grossesse, du post-partum, de la génétique, etc. En outre, il faut prendre le temps de faire de la rééducation périnéale et abdominale pour éviter les fuites urinaires, la descente d’organes, ou le ventre distendu qui est inesthétique. 

Toutefois, certaines femmes retombent enceinte très peu de temps après leur accouchement. Cela peut arriver un ou deux mois après la naissance de leur bébé. Tout dépend de la date du retour de couche. Dès lors que l’ovulation a lieu, on peut tomber enceinte et poursuivre une grossesse qui ira jusqu’au bout. Parfois, la grossesse n’aboutit pas et se termine par l’avortement spontané dans les 8 à 12 premières semaines de grossesse.

Pouvez-vous retomber enceinte après un accouchement ? 
Source : shutterstock.com

Quel moyen de contraception prendre après l’accouchement ? 

Après l’accouchement, la pilule micro progestative comme Cerazette, Optimizette, Claréal Gé ou la pilule contenant des œstrogènes et de la progestérone comme Minidril pilule, Optidril, Ludéal Gé, est le moyen de contraception le plus souvent recommandé. Effectivement, il est trop tôt pour poser un stérilet en cuivre ou hormonal. 

Certaines femmes vont préférer utiliser des préservatifs afin de laisser leur corps récupérer naturellement. Les recommandations concernant la contraception après l’accouchement dépendent de l’allaitement. Ainsi : 

  • Pour les femmes allaitantes : lorsqu’une femme allaite de façon exclusive, la production de lait produit une hormone qu’on appelle la prolactine. Cette hormone bloque l’ovulation. Ainsi, la plupart du temps, l’allaitement peut être considéré comme une sorte de contraception. Néanmoins, plusieurs femmes sont tout de même tombées enceinte rapidement après un accouchement, alors même qu’elles allaitaient exclusivement. Il est donc préférable de suivre une contraception classique comme la pilule progestative ou l’implant. Plusieurs semaines après l’accouchement, un stérilet en cuivre ou hormonal peut être posé.
  • Pour les Mamans non allaitantes : les sages-femmes et gynécologue prescrivent soit une pilule micro progestatives en absence de contre-indication, soit une pilule œstroprogestative. Ces deux types de pilule peuvent être commencés 21 jours après l’accouchement. Puis, vous pouvez décider d’attendre un peu plus longtemps et faire poser un stérilet en cuivre ou un stérilet hormonal quatre semaines après l’accouchement, si votre utérus a repris sa taille initiale.
Quel moyen de contraception prendre après l'accouchement ? 
Source : shutterstock.com

Faut-il attendre le retour de couche ?

Pour commencer une nouvelle contraception après un accouchement, il n’est pas nécessaire d’attendre le retour de couches. Comme on a pu le voir, les délais sont les suivants : 

  • 21 jours pour la pilule, peu importe les hormones qu’elle contient
  • 4 semaines pour un stérilet en cuivre ou un stérilet hormonal

Si vous décidez de ne plus reprendre la pilule, que vous ne supportez pas le stérilet, ou bien que vous ne désirez pas en faire placer, il est recommandé de vous abstenir de faire des câlins en attendant de trouver un moyen de contraception qui vous convient. Dans l’attente, vous pouvez utiliser des préservatifs. 

Sachez qu’il existe des méthodes de contraception définitives comme la vasectomie ou la ligature des trompes. Prenez le temps d’en discuter avec votre gynécologue si vous ne souhaitez plus avoir d’enfants. La ligature des trompes est légalement accessible à toutes les femmes, peu importe leur âge et leur situation (sans enfant, avec un enfant unique ou avec plusieurs enfants). Néanmoins, de nombreux gynécologues refusent de pratiquer la ligature des trompes qui est un moyen de contraception définitif, même si l’une des techniques laisse quelques chances de réversibilité.

Rate this post