Les enfantsLes conseils de sécurité pour le sommeil de bébé

Les conseils de sécurité pour le sommeil de bébé

Assurer un sommeil sécurisé à son bébé est une priorité pour tous les parents. Cela passe par le choix d’un lit aux normes, le respect de la position de couchage sur le dos, le partage de chambre les premiers mois et un environnement de sommeil minimaliste.

Choisir un lit conforme aux normes de sécurité

Pour assurer un sommeil sécurisé à votre bébé, sélectionnez un lit respectant les normes NF EN 716 pour un lit ou UNE EN 1130 pour un berceau, afin de limiter les risques. Cette norme assure un couchage avec un écartement des barreaux compris entre 4,5 et 6,5 cm selon la réglementation européenne. Cet espace est suffisamment étroit pour empêcher votre enfant de passer sa tête entre les barreaux et de se retrouver coincé, tout en permettant une bonne circulation de l’air. Veillez à ce que les barreaux soient verticaux, lisses et sans aspérité pour éviter tout risque de blessure.

Les labels garantissent que le produit a été soumis à des tests rigoureux et répond à des exigences strictes en matière de sécurité, de résistance et de stabilité. Optez de préférence pour un modèle récent, bénéficiant des dernières mises à jour des normes.

Le choix du matelas parfait pour bébé

Le matelas idéal pour votre bébé doit être ferme et parfaitement adapté aux dimensions du lit, sans espace entre le matelas et les parois où votre enfant pourrait se coincer.  Idéalement, optez pour un matelas en mousse haute résilience ou à ressorts ensachés, d’une épaisseur de 12 à 15 cm, qui apportera un soutien optimal à votre bébé. Évitez les matériaux trop mous comme la ouate qui créent un risque d’enfouissement.

Pour faire le bon choix, choisissez de préférence un matelas déhoussable avec une housse lavable en machine à 60°C pour une parfaite hygiène. Les labels Oeko-Tex et CertiPUR garantissent l’absence de substances nocives. Aérez le matelas régulièrement et à retournez-le tous les 2 à 3 mois pour favoriser une usure uniforme. Remplacez-le dès qu’il présente une déformation ou un affaissement pour conserver des propriétés optimales.

Le couchage sur le dos pour bébé

Le couchage sur le dos est la position la plus sûre pour votre bébé, et ce dès la naissance. Veillez à l’allonger systématiquement ainsi pour tous ses temps de sommeil, siestes comme nuits. Cette recommandation s’applique jusqu’à l’âge de ses 1 an, même s’il est déjà capable de se retourner seul.

En dormant sur le dos, votre bébé peut respirer librement, car ses voies aériennes sont dégagées. Le risque qu’il s’enfonce dans le matelas ou qu’il se retrouve le visage obstrué est considérablement réduit par rapport aux autres positions. Des études ont montré que le couchage sur le dos diminuait significativement le risque de mort inattendue du nourrisson.

Si le couchage sur le dos est primordial, il est tout aussi important de varier les positions de bébé lorsqu’il est éveillé, afin de favoriser son développement moteur et de prévenir les déformations du crâne. Profitez des moments de jeux et d’interaction pour l’installer sur le ventre, sous votre surveillance. Cette position, dite “ventrale”, l’aidera à muscler sa nuque, son dos et ses bras.

Vous pouvez aussi alterner le positionnement de sa tête d’un côté puis de l’autre quand vous le couchez, pour l’encourager à tourner spontanément la tête dans les deux sens. Placez-le une fois les pieds à gauche du lit, la fois suivante les pieds à droite. Ainsi, en pivotant pour regarder autour de lui, il sollicitera ses deux côtés de manière égale et évitera un aplatissement asymétrique du crâne.

Le cododo avec bébé les premiers mois de vie

Source : Shutterstock – Par triocean

Les 6 à 12 premiers mois, il est conseillé de faire dormir votre bébé dans votre chambre, à proximité de votre lit. Cette cohabitation présente de nombreux avantages, tant pour votre enfant que pour vous-même. À portée de main, vous pourrez plus facilement entendre ses éveils et répondre rapidement à ses besoins, sans avoir à vous déplacer dans une autre pièce.

La nuit, votre bébé se réveillera probablement plusieurs fois pour réclamer un biberon, une tétée ou simplement être rassuré. En l’installant près de vous, vous réduirez les périodes d’attente et donc son anxiété. Vous pourrez le nourrir, le changer ou le réconforter sans trop perturber votre propre sommeil. Garder un contact visuel et lui parler doucement l’aidera à se rendormir sereinement.

Si le partage de chambre est bénéfique, il est en revanche fortement déconseillé de dormir avec votre bébé dans le même lit. En effet, aussi attentifs que vous puissiez être, le risque de créer une situation dangereuse à votre insu est réel. Votre bébé pourrait se retrouver coincé entre deux corps, avoir son visage obstrué par la couette ou un oreiller, ou même être écrasé lors d’un mouvement involontaire.

Privilégiez donc l’usage d’un berceau ou d’un lit à barreaux installé juste à côté de votre lit. Votre enfant bénéficiera ainsi d’un espace de sommeil individuel et sécurisé, tout en sentant votre présence rassurante. Si l’allaitement vous incite à le prendre dans votre lit, pensez à toujours le recoucher dans son lit une fois la tétée terminée. Claire, allaitante, a eu beaucoup de mal à résister à la tentation de s’endormir avec son bébé au sein après les tétées nocturnes. En discutant avec une puéricultrice, elle a compris l’importance de toujours recoucher son bébé dans son lit après avoir été nourri, pour minimiser les risques. Avec un peu de persévérance, elle a réussi à mettre en place cette bonne habitude.

Un environnement de sommeil minimaliste et sécurisé

Pour offrir un cocon de sommeil sûr à votre bébé, optez pour un lit épuré et minimaliste. L’intérieur du lit doit être complètement dégagé : pas de couette, d’oreiller, de cale-bébé ou de peluche qui pourraient entraver sa respiration ou provoquer un étouffement. Seul un matelas ferme et parfaitement adapté aux dimensions du lit est nécessaire, recouvert d’un drap-housse bien tendu.

Veillez à ce qu’il n’y ait pas d’espace entre le matelas et les parois du lit, où votre bébé pourrait se coincer. Évitez aussi les tours de lit rembourrés et les gigoteuses trop amples qui représentent un danger potentiel. Votre bébé n’a besoin de rien d’autre que d’un matelas confortable, d’un pyjama adapté et de votre amour rassurant.

Pour garder votre bébé au chaud sans surcharge de literie, la gigoteuse est l’accessoire idéal. Ce “sac de couchage” maintient une température constante et rassurante, comme dans un cocon. Choisissez une gigoteuse spécialement conçue pour les nourrissons, adaptée à la taille et au poids de votre enfant. Elle doit lui permettre de bouger les jambes tout en évitant qu’il ne glisse à l’intérieur.

Privilégiez des matières naturelles et respirantes comme le coton, la laine mérinos ou le bambou, qui absorberont parfaitement la transpiration. Vérifiez que le col de la gigoteuse n’est pas trop large, pour que bébé ne puisse pas s’y enfoncer, mais qu’il n’est pas non plus trop serré. Votre enfant doit pouvoir respirer confortablement sans entrave. Paul et Sophie utilisent une gigoteuse en coton biologique avec des boutons-pression pour ajuster sa taille au fur et à mesure que leur bébé grandit. Avec cet équipement adapté, ils partent l’esprit tranquille en week-end, sachant que leur bout de chou a tout ce qu’il faut pour passer des nuits agréables.

Rebecca
Maman d'un petit garçon et complètement bouleversée par la maternité, je souhaite partager mes connaissances acquises et mes conseils aux mamans en devenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici