Alimentation durant la grossesse : que pouvez-vous manger et que devez-vous bannir ?

Cuisine enceinteAlimentation enceinteAlimentation durant la grossesse : que pouvez-vous manger et que devez-vous bannir...

Une femme enceinte est tenue d’adopter une alimentation équilibrée durant la grossesse. Cependant, si certains aliments sont à privilégier, d’autres sont à bannir pour assurer la vitalité et le bon développement du bébé. Du côté de la future maman, un régime alimentaire sain la prépare pour un accouchement dans les meilleures conditions tout en lui garantissant une récupération post-natale rapide.

Quelle alimentation mettre en place durant la grossesse ?

Durant les neuf mois de grossesse, l’alimentation de la femme enceinte doit être fractionnée et parfaitement équilibrée. La liste des aliments est définie en amont afin de lui fournir les éléments essentiels pour son organisme et celui de son futur bébé. Les privations inutiles sont à éviter. Des fruits et légumes aux produits laitiers, en passant par la viande, le poisson, les légumineuses…, la future maman doit manger de tout. Cependant, des proportions fractionnées sur cinq repas par jour sont à respecter. Ainsi, la future maman évite tout risque d’excès et d’éventuelle prise de poids démesurée.

Pour assurer une alimentation équilibrée durant la grossesse, il convient de privilégier les aliments contenant de l’acide folique et du magnésium. Ce sel minéral prévient les crampes musculaires chez la femme enceinte et assure une bonne croissance du fœtus. Misez aussi sur les produits laitiers. Le calcium qu’ils renferment contribue à la formation des bourgeons dentaires et des os du bébé. Les repas contenant du fer sont également à prioriser pour prévenir les problèmes d’anémie. Les aliments riches en iode, en vitamine et en sélénium sont aussi à inclure dans cette liste. Les oligoéléments sont présents dans les légumes à feuilles, le poisson et les viandes. Les légumes et les fruits sont riches en vitamines (A, C et B9), nécessaires à la multiplication cellulaire du fœtus.

Quelle alimentation mettre en place durant la grossesse ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les aliments à bannir ?

Pour garantir une bonne santé à la maman et au futur bébé durant les neuf mois de grossesse, certains aliments sont à proscrire. Les aliments excitants et acides se trouvent en tête de liste. Les biscuits, les gâteaux et les bonbons, sources de sucres rapides, sont également à bannir. Ils ont tendance à augmenter la glycémie chez les femmes enceintes, qui risquent ainsi de développer un diabète gestationnel. Ci-dessous une liste non exhaustive des aliments à éviter absolument :

  • Viandes non cuites à cœur (rosbif, steak tartare…) ;
  • Poissons fumés ou crus (saumon fumé, sushi…) ;
  • Œufs cuits à moitié (œufs mollets ou à la coque) et œufs crus ;
  • Jambon et charcuterie crus (salami, prosciutto…) ;
  • Fromages à pâte molle (à croûtes lavées, camembert…) et au lait cru.

Ainsi, les poissons et les viandes, qui sont des aliments riches en protéines, doivent être cuits à point afin d’éviter la listériose. Du côté des aliments végétaux, il convient de bien les laver pour rester à l’abri des toxi-infections alimentaires et des risques de toxoplasmose. Ce geste est à ne pas négliger avant de consommer les fruits et les légumes, qui ne sont généralement pas chauffés au préalable.

Il est bon de noter que la consommation de thé et de café n’est pas déconseillée. Cependant, il est nécessaire d’en boire avec modération. En effet, l’excès de caféine engendre des tachycardies chez le fœtus. Quant au thé, cette boisson a tendance à inhiber l’assimilation du fer en cas de consommation excessive.

Quels sont les aliments à bannir ?
Source : shutterstock.com

Faut-il réfréner ses fringales ?

Généralement, une femme enceinte est sujette aux nausées jusqu’à trois mois de grossesse. À l’issue de ce délai, elle retrouve son appétit, ce qui entraîne souvent l’excès. En effet, elle ressent l’envie de manger constamment, de jour comme de nuit. Cependant, il est préférable d’éviter de succomber à toutes ces envies durant cette période de fragilité émotionnelle. À partir du quatrième mois de grossesse, les risques d’une prise de poids importante sont élevés chez la future maman. Il est bon de noter que le surpoids entraîne généralement des problèmes de santé graves comme le diabète gestationnel, l’hypertension artérielle ou la thrombose veineuse profonde (phlébite). Toutefois, en adoptant une alimentation équilibrée durant la grossesse, même en dehors des repas, les risques de surpoids sont réduits.

Les fringales doivent ainsi être mieux contrôlées afin de rester à l’abri des risques de santé. Pour y arriver, il est possible d’augmenter légèrement les rations quotidiennes et de toujours privilégier les repas équilibrés. En cas de grosse faim en dehors des heures de repas, les fruits et les légumes sont à privilégier, au détriment du pain. Les collations telles qu’un pot de yaourt sont également autorisées. Pour assouvir les fringales nocturnes, il est recommandé de croquer une pomme, un fruit peu calorique et capable de calmer les sensations de faim.

Rate this post